single.php

Retraites : "Nous allons intégrer des trimestres de congés parentaux", annonce Olivier Dussopt

Par Mathys Melon

Retraites : Dussopt annonce que des trimestres de congé parentaux pourront être pris en compte dans le nombre de trimestres à valider.

Retraites : Olivier Dussopt, ministre du travail, était invité au micro de Jean-Jacques Bourdin dans "Parlons Vrai chez Bourdin"

Olivier Dussopt annonce que certains trimestres de congés parentaux pourront être pris en compte dans le nombre minimum de trimestres à valider afin de percevoir sa pension de retraite.

Olivier Dussopt se veut rassurant et souhaite convaincre les Français de faire un effort. Le ministre du travail, du Plein emploi et de l'Insertion, a par ailleurs annoncé, ce lundi sur Sud Radio que "certains trimestres de congés parentaux" seront intégrés dans le calcul total des trimestres à valider.

"Dans le nombre minimum de trimestres à valider pour avoir droit à ce minimum de pension, nous allons faire des choses qui n'ont jamais été faites jusqu'à présent. Nous allons par exemple intégrer certains trimestres de congés parentaux et souvent la cause des carrières hachées chez les femmes tient à la question de la maternité" annonce-t-il.

"Nous allons en tenir compte à la fois pour le calcul du droit au minimum de pension pour des gens qui auraient une toute petite retraite. Nous allons aussi en tenir en compte pour le calcul du droit au départ anticipé pour carrière longue" rajoute-t-il encore.

Une mesure bienvenue puisque selon la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) 44% des femmes partent à la retraite avec une carrière incomplète.

Le Ministre du travail est convaincu, il sait que "ça va marcher" et qu'il va "aider les plus fragiles".

"Je sais que notre nouveau système va permettre d'augmenter le niveau moyen des pensions plus fortement pour les salariés, hommes et femmes, qui sont dans les 30% de revenus les plus bas"

Olivier Dussopt est également revenu sur la question des critères de pénibilité. Il existe 6 critères, 4 ont été supprimés par Emmanuel Macron en 2017. Le ministre du travail revient sur 3 critères importants qui ne seront pas réintégrés mais "traités différemment" déclare-t-il.

"Il y a 3 critères qui sont importants : le port de charges lourdes, les positions pénibles et les vibrations. Ces 3 critères, nous ne les remettons pas dans le C2P (ndlr : Compte professionnel de prévention) par contre nous allons les traiter différemment. On va consacrer 1 milliard à cela"

En conclusion, Olivier Dussopt déclare qu'il ira au bout de cette réforme qu'il considère juste et nécessaire.

Une grande journée de mobilisations contre la réforme des retraites est prévue ce jeudi 19 janvier à l'appel des syndicats.

L'intégralité de l'entretien est à retrouver sur l'application Sud Radio, notre site internet ou encore notre chaîne YouTube.

Retrouvez Parlons Vrai chez Bourdin du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio.

L'info en continu
03H
00H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/