L'eau de la Garonne redescend progressivement et laisse place au nettoyage

L’alerte rouge a été levée ce jeudi soir en Lot-et-Garonne. La Garonne a entamé sa décrue mais le département reste quand-même au niveau orange ce vendredi matin. Jean Castex est d'ailleurs attendu à Marmande pour rencontrer élus et sinistrés. L’eau commence donc à descendre et l'heure est désormais au nettoyage.

Le Marmandais sous les eaux de la Garonne. (Christine Bouillot / Sud Radio)
Dans le Marmandais, reportage Sud Radio de Christine Bouillot

Le Marmandais sous les eaux de la Garonne. (Christine Bouillot / Sud Radio)

La route qui mène à Marmande est impraticable sur des kilomètres. Diego, bottes au pied, tente d’aller voir l’état de ses bureaux...

"Voyez le niveau ! C'est en train de baisser à l'intérieur, mais dans les sous-sols nous avons un bon mètre d'eau ! On est à 100 km du lit de la Garonne. On a tout soulevé mardi soir de 40 cm mais, comme l'eau est monté à 1,20 mètre, on ne peut pas soulever davantage, pour ne pas toucher le plafond."

Il faudra encore plusieurs heures, voire des jours pour que le fleuve retrouve son lit. La région est sous l’eau. Spectacle grandiose, même pour des habitants qui ont connu les fréquentes crues de la Garonne comme Claude, 77 ans:

"De grande crue, je n'ai connu que la troisième. 1952, 1981 puis maintenant. La plus grande, c'était celle de 52. Toutes les digues avaient cassé à Marmande, l'eau est arrivée en faisant un bruit terrible."

Le Marmandais sous les eaux de la Garonne. (Christine Bouillot / Sud Radio)

Enlever la terre des routes avant que l'eau ne se retire totalement

Les agents du départements sont déjà à pied d'œuvre pour nettoyer les routes: "Là où vous avez des terres cultivées, on risque d'avoir de la terre sur la route. Dés qu'on a encore un peu d'eau, ça nous permet de brasser cette terre, et de la décoller de la route avant qu'elle ne se pose et qu'on ne puisse plus la décoller. On essaye aussi de faire en fonction de l'eau parce-qu'elle se retire un peu partout, donc faut être un peu partout" Un chantier de nettoyage pour les communes et les habitants, qui prendra des semaines voire des mois.

 L'heure est désormais au nettoyage, en priorité les routes comme l'explique Hervé Fonteneau, agent du département en charge des routes du Lot-et-Garonne