single.php

Bordeaux : les victimes attaquées pour avoir consommé de l'alcool ?

Par Adélaïde Motte

Au lendemain de l'attaque qui a fait un mort et un blessé grave à Bordeaux, Cyril Jeannin, secrétaire délégué de la zone Sud-Ouest du syndicat Unité SGP Police, revient sur les faits.

L'attaque a eu lieu au Miroir d'eau à Bordeaux mercredi 10 avril et a fait un tué et une personne gravement blessée, la piste terroriste serait écartée.

Une attaque mortelle à Bordeaux

"Il était 19h50, au niveau du Miroir d'eau, un lieu très fréquenté par les riverains, les touristes, les sportifs", détaille Cyril Jeannin. "À cet endroit-là où il y avait beaucoup de monde, un individu s'en est pris à deux autres en portant des coups de couteau." Il s'agit de "blessures à l'arme blanche très graves", l'une des victimes est décédée, l'autre est à l'hôpital, son pronostic vital est toujours engagé.

"L'individu a pris la fuite", mais les policiers sont rapidement arrivés, en "moins de quatre minutes". En effet, à cause du plan Vigipirate urgence attentats, "Les policiers étaient très proches des faits et ont pu l'intercepter." Ils ont dû intervenir très rapidement car "des témoins disent qu'ils criaient, une cycliste passait à ce moment-là." Il existait donc un risque que l'individu fasse une "nouvelle victime."

Les victimes auraient été accusées de consommer de l'alcool

Concernant les victimes, "les deux seraient de nationalité algérienne. On n'en sait pas plus, il s'agit d'éclaircir le motif de cette agression mortelle, savoir si les personnes se connaissaient ou pas", explique Cyril Jeannin, ajoutant qu'"il y a beaucoup de témoins". "Il faut prendre en compte toutes les hypothèses possibles, il se pourrait que la piste terroriste soit écartée". "Il y a beaucoup de témoins qui ont été entendus, peut-être que d'autres témoins se rapprocheront des services de police. Une scène de crime a été mise en place pour que la police scientifique essaie d'aborder tous les éléments matériels de cette enquête."

"Un témoin aurait évoqué la consommation d'alcool reprochée par l'assaillant. C'est une piste qui est prise au sérieux, l'auteur des faits était habillé peut-être en djellaba. On ne sait pas encore exactement si la consommation d'alcool a un rapport avec l'interdiction par la religion de la consommation d'alcool", précise Cyril Jeannin, ajoutant que le Ramadan vient de se terminer.

 

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/