Alliance veut un “nouveau plan pluriannuel” pour la police

Les policiers manifesteront demain, jeudi 13 novembre, de la place de la Bastille à République à Paris, à l'appel du syndicat Alliance Police nationale.

Thumbnail

Ils descendront dans la rue, à l'appel du syndicat Alliance Police nationale demain à partir de 13h. Invité du 5-9 Info ce matin sur Sud Radio, le secrétaire général du syndicat, Jean-Claude Delage, est revenu sur le ras-le-bol de la profession. "La situation se dégrade, les policiers sont dans le doute, a-t-il déclaré à 7h47 sur Sud Radio. Ils n'ont plus les moyens d'accomplir les missions qui leur sont confiées. Ils n'ont aucune perspective de carrière, et ils ne savent pas quel est leur cœur de métier." Résultat, "il existe de nombreux risques psychosociaux, avec une cinquantaine de suicides dans la profession",déplore Jean-Claude Delage.Dans ce contexte, Alliance Police nationale sollicite Bernard Cazeneuve comme en 2004. Jean-Claude Delage appelle le ministre de l'Intérieur à "sortir du management archaïque dans les services, qui pousse parfois les collègues à en arriver à des choses dramatiques". "C'est un ministre honnête, qui cherche à faire quelque chose pour la police", précise Jean-Claude Delage. Mais "il y a besoin d'un nouvel élan, il faut ouvrir une nouvelle négociation avec les organisations syndicales pour éviter les risques psychosociaux et donner des perspectives aux collègues".Alliance Police nationale veut négocier un "nouveau plan pluriannuel" avec le ministre, "comme entre 2004 et 2012" pour les policiers. Le syndicat avait alors obtenu un plan pluriannuel sur huit ans et 2,5 milliards d’euros en mesures indiciaires et indemnitaires.