Sondage : la cote de popularité de Macron en chute libre, Philippe se stabilise

Édouard Philippe et Emmanuel Macron ©PHILIPPE WOJAZER - POOL - AFP
Édouard Philippe et Emmanuel Macron ©PHILIPPE WOJAZER - POOL - AFP

Le président de la République perd 4 points de popularité dans le tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois de novembre, tombant à 20 % d'opinions favorables, son plus bas niveau depuis son élection. Le Premier ministre, lui, reste stable à 39 %.

La rentrée difficile du président de la République se poursuit. Emmanuel Macron n'est plus crédité que de 29 % d'opinions positives dans le dernier tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois de novembre.

Après une baisse de 10 % pendant l'été, il perd encore 4 points en un mois pour atteindre son plus bas niveau depuis son élection à l'Élysée. La chute, initiée par l'affaire Benalla pendant l'été et confortée par les séquences difficiles de la rentrée, demissions de Nicolas Hulot et Gérard Collomb, remaniement contesté, hausse des carburants, se poursuit donc à l'automne.

Édouard Philippe s'en sort mieux que Macron

Autrefois point fort d'Emmanuel Macron, il n'y a plus que 4 Français sur 10 qui estiment qu'il renouvelle la fonction présidentielle, indicateur en chute de six points en un mois. Pire, ils ne sont plus que 18 % à le juger proche des préoccupations des Français, signe d'une rupture profonde entre le chef de l'État et la population.

Face à ces difficultés, le Premier ministre, lui, arrive à maintenir une certaine stabilité. Édouard Philippe bénéficie de 36 % d'opinions favorables, un niveau très proche de celui de juillet (38 %), même s'il reste faible.

S'ils ne sont que 28 % à le juger proche des préoccupations des Français, Édouard Philippe reste quelqu'un qui inspire confiance pour 36 % des personnes interrogées et quelqu'un qui dirige bien l'action de son gouvernement pour 45 % d'entre eux. Des signaux plutôt positifs au milieu de cette période morose pour l'exécutif.

La France Insoumise perd 7 points en deux mois

En face, la France Insoumise semble payer les excès de son président, Jean-Luc Mélenchon. Le mouvement reste la formation politique qui incarne le mieux l'opposition à Emmanuel Macron pour 35 % des sondés, mais ce chiffre est en baisse de 7 points en deux mois.

À l'inverse, le Rassemblement national est en progression de cinq points sur cette même période, pour arriver à 28 % des mentions. Suivent Les Républicains, (23 %, + 2 points par rapport à septembre) et le Parti socialiste (13 %, -1 point).

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 25 au 26 octobre auprès d'un échantillon de 1024 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Les rubriques Sudradio