Concernant le 1er tour, elle assure que "la fameuse déroute totale du PS n'a pas eu lieu. En Haute-Garonne, nous sommes à plus de 50% car nous avons amené du renouvellement, un programme de qualité et je pourrais vous citer plein de cantons qui sont dans le même cas", se félicite-t-elle.

"Le rassemblement est en train de se faire"

Concernant le second tour, "l'urgence actuellement, c'est d'avoir un discours de proximité avec les milieux populaires et ouvriers, de leur rappeler que les solutions du FN n'amèneront aucun mieux et que nous avons mis en place des solutions avec la suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu, l'augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire, etc. Nous sommes en train de mener des réformes structurelles, mais nous ne sommes pas dans la facilité", assume-t-elle.Enfin, concernant un éventuel remaniement gouvernemental après les élections, elle répond : "Je ne pense pas que se soit une solution. Nous voyons qu'avec les autres forces de la gauche, le rassemblement est en train de se faire [en vue du second tour], mais je pense qu'un temps viendra où le gouvernement devra en effet rassembler un maximum de forces de la gauche" termine-t-elle, sans plus de précisions sur le calendrier du remaniement.
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio