Arnaud Benedetti : "Macron est un artiste dans le domaine de la com'"

Arnaud Benedetti : "Macron est un artiste dans le domaine de la com'"

Arnaud Benedetti (Professeur associé en histoire de la communication à Paris-Sorbonne et auteur de l'ouvrage "Le coup de com' permanent") était ce lundi l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio.

Alors qu'ils se faisait très discret ces dernières semaines, pourtant marquées par le conflit entre le gouvernement et les cheminots, le président vient d'annoncer, coup sur coup, sa participation à deux interviews télévisées. La première, le jeudi 12 avril au JT de 13 heures de TF1 avec Jean-Pierre Pernaut, et la seconde sur BFM TV, le dimanche suivant, devant un tandem inédit constitué de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Pour Arnaud Benedetti, auteur de l'ouvrage "Le coup de com' permanent", ce choix d'Emmanuel Macron illustre à merveille la communication bien rodée de ce dernier.

"Macron a compris une chose : nous vivons dans une société du divertissement"

Invité ce lundi de l'émission d'André Bercoff, ce spécialiste en communication politique et professeur à l'Université de la Sorbonne a ainsi décortiqué la com' du chef de l'État" Ces deux interviews, c'est du Macron millésimé. Macron a une spécificité, c'est quelqu'un d'extrêmement inventif et créatif dans sa communication. Il ne fait pratiquement jamais la même chose. Il invente des formes nouvelles de communication en permanence", a-t-il rappelé dans un premier temps. "Pour lui, la communication a été un outil extrêmement intéressant bien évidemment pour conquérir le pouvoir. On a vu comment il a particulièrement affiné sa stratégie de communication pour conquérir le pouvoir à la façon d'un Bonaparte lors d'un 18 Brumaire. Surtout, ce qui est absolument essentiel chez lui et c'est une différence fondamentale avec ses prédécesseurs, c'est qu'il pense, de manière très professionnelle, la communication comme un chef d'entreprise d'une grande entreprise. Cette communication est donc extrêmement professionnalisée chez Emmanuel Macron. Parmi nos chefs de l'État récents, c'est certainement celui qui importe de la manière la plus précise et technique le modèle anglo-saxon de communication", a-t-il ensuite expliqué.

"Il a compris une chose, c'est que nous vivons dans une société du divertissement. La communication est aussi pour lui un moyen d'utiliser les codes du divertissement, de l'entertainment, pour nous parler, pour faire adhérer à son projet les leaders de l'opinion ou l'opinion elle-même", a-t-il poursuivi, citant l'exemple "de "l'entretien donné à Laurent Delahousse au mois de décembre". "Dans la façon dont a été scénarisé cet entretien avec Laurent Delahousse, vous avez quelqu'un qui indéniablement utilise les codes des séries américaines pour se mettre en scène et délivrer son message", a-t-il encore insisté. "Il n'est pas le premier à avoir fait ça : Louis XIV, au XVIIe siècle, utilisait les codes du théâtre pour véhiculer l'image absolutiste du roi. Emmanuel Macron est quelqu'un qui réfléchit et pense sa com'. Il faut lui reconnaître, c'est un artiste dans ce domaine", a-t-il conclu.

>> Réécoutez l'intégralité de l'interview, disponible en podcast

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio