single.php

Mayotte : Mansour Kamardine, député LR, milite pour la suppression du droit du sol

Par Aurélie Giraud

Mayotte : l’opération Wuambushu relancée, la destruction du bidonville Talus 2 a commencé. Mansour Kamardine, député LR de Mayotte, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 22 mai dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Mansour Kamardine Mayotte
Mansour Kamardine était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio. © Hannah Assouline

Le "décasage", la démolition des cases, a commencé en début de matinée lundi 22 mai dans le nord de l’île. Il signe le vrai départ de l’opération Wuambushu. Cette opération, qui était presque au point mort depuis son lancement il y a près d’un mois, vise à réduire l’habitat insalubre et à expulser les migrants en situation irrégulière venus de l’archipel des Comores.

Mayotte : "Deux tiers de la population aujourd'hui sont d'origine étrangère"

"L'opération Wuambushu est entrée dans une deuxième phase active avec le nettoyage du bidonville Talus 2", se réjouit Mansour Kamardine. Il confirme les "trois directions" de l'opération : "s'attaquer au réseau mafieux, à l'immigration clandestine et nettoyer les territoires où la République était absente". Le député de Mayotte "souhaite que l'opération se poursuive pour que l'ensemble des citoyens qui résident à Mayotte puissent vivre en paix".

Sur les 350.000 habitants estimés de Mayotte, la moitié ne possèdent pas la nationalité française. Il y a "un tiers de Français, un tiers de réguliers et un tiers de clandestins", précise Mansour Kamardine. "Deux tiers de la population à Mayotte aujourd'hui sont d'origine étrangère". Concernant le droit du sol, arrivé à Mayotte seulement en 1994, "il n'a pas totalement été supprimé, mais il a été aménagé". "Les aménagements n'ont pas dissuadé les candidats à venir, qui détournent notre législation", déplore-t-il. Le ministre milite "pour qu'on le supprime totalement à Mayotte".

Immigration : des propositions de loi LR "de bon sens"

Les Républicains ont annoncé dans le Journal du Dimanche déposer deux propositions de loi offensives afin de "reprendre le contrôle" en matière d'immigration. La proposition de suppression du droit du sol pour les parents étrangers en situation irrégulière au moment de la naissance de leur enfant, est "spécialement pour Mayotte" pour le moment, précise Mansour Kamardine. "La situation de Mayotte est singulière et nécessite des meures singulières". Mais "rien n'est fermé", affirme-t-il. "Si on peut le faire à Mayotte et que les Français considèrent que la situation le mérite au plan national, il faudra qu'on s'y interroge".

Pour obtenir la nationalité française, les LR proposent par ailleurs une démarche volontaire avec obligation de passer un examen d'intégration civique et une adhésion aux valeurs de la République. "Ce sont des propositions de bon sens", estime le député de Mayotte. "À Mayotte, des gens qui ont la double nationalité disent avoir une nationalité comorienne et une nationalité de papier", déplore-t-il. "Il faut arrêter les nationalités de papier". "Les Français ne supportent plus qu'on soit agressés par des pseudo-français !"

 

 

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/