single.php

Mayotte : Le président des Comores porte-t-il un discours anti-Français ?

Par Aurélie Giraud

Mayotte : Estelle Youssouffa, députée LIOT de Mayotte, pousse un coup de gueule contre le président Comorien sur Sud Radio le 9 mai dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Estelle Youssouffa Mayotte
Estelle Youssouffa interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 9 mai 2023.

Selon Azali Assoumani, pour résoudre la crise entre la France et les Comores provoquée par le lancement de l’opération Wuambushu à Mayotte contre l’immigration illégale et les bandes criminelles, il faut une "pause" dans cette opération pour discuter.

 

Mayotte : "Les médias publics français reçoivent des subventions pour diffuser un discours anti-français !"

Tout en réaffirmant la souveraineté des Comores sur Mayotte, Azali Assoumani affirme que c’est la France qui est "responsable, voire coupable" de ce qui s’y passe, notamment en ce qui concerne la délinquance. Et que les Comores ne sont pas concernées par les questions migratoires. Il avertit que toute mesure de rétorsion de Paris comme un gel des visas octroyés par la France aux Comoriens est inacceptable, ajoutant que "ce chantage n’est pas à la mesure de la France".

Estelle Youssouffa est scandalisée. "C'est insupportable d'entendre le président Azali Assoumani depuis 48h faire une grande opération médiatique à Paris. France 24, TV5 Monde et RFI donnent en stéréo avec Le Monde une tribune à ce mal-appris de président comorien. Ces médias publics français financés avec nos impôts reçoivent des subventions pour diffuser un discours anti-français !" s'insurge-t-elle. "C'est une autre violence que nous, Mahorais, subissons, de voir le tapis rouge déroulé pour ce bonhomme qui empêche une opération intérieure française, qui fait de l'ingérence et qui s'en vante".

 

 

"L'opération Wuambushu est très précisément scrutée par nos adversaires à Moscou et en Chine"

Si Estelle Youssouffa reconnaît qu'il faut aussi donner la parole au président Azali Assoumani, elle dénonce l'absence de contradiction. "À aucun moment on ne donnerait une libre antenne à des Russes sur les médias français par rapport à l'Ukraine" souligne-t-elle. "Je ne comprends pas pourquoi on donnerait une tribune aussi importante à quelqu'un qui diffuse un discours anti-français. Surtout sur des médias publics financés par nos impôts de contribuables, dont les contribuables de Mayotte" insiste-t-elle.

"Sur le fond, les propos d'Azali sont très clairs" estime Estelle Youssouffa? "Il fait en substance un chantage en disant les Russes et les Chinois regardent, vous avez intérêt, vous à Paris, de bien vous tenir. Sur le fond, le président comorien touche du doigt la vérité, c'est-à-dire qu'il n'y aura pas de stratégie Indo-Pacifique française si on n'arrive pas à maintenir notre souveraineté, à la faire respecter à Mayotte". "Cette opération Wuambushu est très très précisément scrutée par nos adversaires qui sont à Moscou et qui peuvent être aussi en Chine". "Je veux croire que notre président et notre diplomatie vont réussir à obtenir la reprise des reconduites par les autorités comoriennes. Ce serait quand même un minimum".

 

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/