"L'offre des entreprises françaises correspond de plus en plus aux besoins chinois"

"L'offre des entreprises françaises correspond de plus en plus aux besoins chinois"

Sybille Dubois Fontaine Turner (directrice générale du Comité France Chine) était ce mercredi l'invitée de Patrick Roger dans le Grand Matin Sud Radio.

La visite d'Emmanuel Macron en Chine s'est soldée par une moisson de contrats commerciaux signés entre des entrepreneurs français et leurs homologues chinois. Des accords qui traduisent les excellentes relations qu'entretiennent désormais Paris et Pékin, selon Sybille Dubois Fontaine Turner, directrice générale du Comité France Chine, organisme qui rassemble depuis 40 ans les entreprises françaises se développant sur le territoire chinois. 

"Un grand ciel bleu dans la nouvelle relation franco-chinoise"

Membre de la délégation française en visite à Pékin, cette dernière nous en dit un peu plus sur les détails des transactions. "Il y a un grand ciel bleu dans la nouvelle relation qui se développe entre la France et la Chine", se réjouit-elle, confirmant qu'un "certain nombre de contrats ont été signés" et que "cette visite présidentielle a permis d'accélérer pas mal de négociations". L'objectif affiché étant de rééquilibrer les échanges franco-chinois, comme elle nous le confirme. "C'est le souhait des deux parties, le président Macron et le président Xi Jinping en ont parlé tous les deux à plusieurs reprises", rappelle-t-elle. Cette volonté commune résulte, selon elle, du "besoin d'une coopération plus équilibrée entre la France et la Chine" en raison d"un "déficit commercial important". En outre "On a également, quand on regarde le socle d'investissements des entreprises chinoises en Europe et plus particulièrement en France, un déséquilibre dans le sens inverse", explique-t-elle. 

"On voit très bien ce que la France peut apporter à la Chine et l'offre des entreprises françaises correspond de plus en plus aux besoins chinois", poursuit-elle par ailleurs, citant l'exemple du secteur "de la consommation" mais aussi et surtout "de la transition énergétique et écologique qui est en cours en Chine". "Les autorités et la population chinoise sentent cette urgence environnementale et, dans ce domaine, on sait que les Chinois ont également beaucoup de choses à apporter au reste du monde, en termes notamment de véhicules électriques et de mesure de la pollution", insiste-elle encore. "Beaucoup d'entreprises françaises ont des technologies et du savoir-faire qui intéressent la Chine et vice-versa"", conclu-t-elle.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Sybille Dubois Fontaine Turner, invitée du Grand Matin Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio