single.php

Accord de Paris : les grands patrons américains prêts à défier Donald Trump

Par Benjamin Jeanjean

Suite à la décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris, plusieurs patrons et grandes entreprises américaines ont fait part de leur désaccord avec le président sur cette question du climat.

Thumbnail

Donald Trump s’apprête à passer de nouveaux jours sous le feu des critiques, comme souvent depuis le début de son mandat. En annonçant ce jeudi sa décision de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, le président américain s’est attiré les foudres de toute la communauté internationale, son pays étant désormais le seul, avec la Syrie et le Nicaragua, à ne pas s’engager sur cet accord. Mais même à l’intérieur de son pays, le milliardaire ne fait pas l’unanimité, loin de là.

Elon Musk (Tesla) et Robert Iger (Disney) ne conseilleront plus Donald Trump

Dans la foulée de cet accord, plusieurs multinationales américaines, de l'industrie pétrolière à l'automobile en passant par les nouvelles technologies, ont ainsi exprimé leur déception après cette décision et leur détermination à poursuivre leurs propres efforts pour réduire les émissions de CO2. Membre de certains cercles conseillant Donald Trump, Elon Musk, patron de Tesla, a indiqué sur Twitter qu’il quittait ses fonctions de conseillers. "Le changement climatique est réel. Quitter l’Accord de Paris n’est bon ni pour l’Amérique, ni pour le monde", a-t-il déclaré.

Le magnat de la technologie a été rapidement immité par Robert Iger, le PDG de Walt Disney Company. "Pour une question de principes, j’ai démissionné du Conseil du Président suite au retrait de l’Accord de Paris", a-t-il annoncé.

General Motors, ExxonMobil… Les géants américains déçus par Trump

Après avoir pendant des années freiné les négociations sur le changement climatique, les grandes entreprises américaines se sont lentement converties à cette cause, dans un souci d'image mais aussi de rentabilité, de grands investisseurs se détournant désormais des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. Géant mondial de l'automobile, General Motors a ainsi assuré à l’AFP que sa position sur le changement climatique "n'avait pas changé". "Nous défendons publiquement l'action et la prise de conscience sur le climat", a indiqué un porte-parole. Patron du conglomérat industriel General Electric, Jeff Immelt a, lui, lancé un message aux milieux d'affaires. "Je suis déçu par la décision aujourd'hui sur l'Accord de Paris. Le changement climatique est réel. L'industrie doit maintenant prendre la tête et ne plus dépendre du gouvernement", a-t-il déclaré sur Twitter.

Même son de cloche du côté des mastodontes du secteur pétrolier américain. Contacté par l'AFP, ExxonMobil continue ainsi de défendre cet accord, qui constitue "un important pas en avant pour relever le défi mondial de la réduction des émissions", selon un porte-parole qui juge également ce compromis "crucial" en ayant inclus de grands pays émergents comme la Chine ou l'Inde. Son rival Chevron campe sur la même ligne et soutient lui aussi un accord qui constitue un "premier pas vers un cadre international" de réduction des émissions.

Tim Cook (Apple) et Mark Zuckerberg (Facebook) réaffirment leur engagement

Du côté des GAFA, traditionnellement très engagés sur les questions climatiques, là aussi Donald Trump ne s’est pas fait que des amis. Le patron d’Apple, Tim Cook, a ainsi déclaré que "la décision de se retirer de l’Accord de Paris était une erreur pour notre planète", avant d’indiquer qu'"Apple est engagé pour combattre le changement climatique et n’hésitera jamais".

Même promesse du côté de Mark Zuckerberg, emblématique fondateur de Facebook. "Se retirer de l’Accord de Paris sur le climat est mauvais pour l’environnement, mauvais pour l’économie, et met l’avenir de nos enfants en péril. De notre côté, nous nous sommes engagés à ce que tout nouveau bâtiment que nous construisons soit alimenté à 100% par des énergies renouvelables. Arrêter le changement climatique est quelque chose que nous ne pouvons faire qu’en tant que communauté mondiale, et nous devons agir ensemble avant qu’il ne soit trop tard", a-t-il déclaré.

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/