single.php

Trump annonce le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat

Par Mathieu D'Hondt

Donald Trump a a annoncé ce jeudi le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

Thumbnail

La nouvelle ne faisait plus guère de doute depuis deux jours, elle est désormais officielle. Sans surprise, le président américain Donald Trump a annoncé ce jeudi le retrait immédiat de son pays de l'accord de Paris sur le climat, principalement destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un véritable camouflet.

Une promesse de campagne tenue

Fidèle à l'un de ses slogans phares "America first" ("L'Amérique d'abord") et soucieux de tenir la promesse qu'il avait faite à ses électeurs durant sa campagne électorale, le nouveau pensionnaire de la Maison blanche quitte donc le consensus climatique de 2015, considérant que ce dernier "désavantage les Etats-Unis".

L'intéressé a par ailleurs justifié son choix en brandissant l'argument de la défense des emplois de la population américaine. Il a également souligné le fait que ledit accord n'était pas assez sévère avec la Chine et l'Inde (qui font partie des pays les plus pollueurs du monde en termes d'émissions de dioxyde de carbone), laissant sous entendre que les Américains payaient le plus lourd tribu.

Bruxelles et Berlin dénoncent la décision, une "grande déception" pour l'ONU

Fustigeant une dernière fois cet accord, dont il juge qu'il "n'aura pas beaucoup d'impact", Donald Trump a toutefois déclaré que son pays était prêt à en négocier un nouveau. Dans la foulée de cette annonce, son prédécesseur Barack Obama a dénoncé cette décision via un communiqué cité par l'AFP, dans lequel il "estime que les États-Unis devraient se trouver à l'avant-garde". Même chose du coté de Bruxelles, où le président de la Commission européenne a déploré "une décision gravement erronée". L'ONU a également fait part de sa "grande déception".

De son côté, Berlin va même plus loin. Ainsi selon Sigmar Gabriel, le chef de la diplomatie allemande, les États-Unis "nuisent" au monde entier en choisissant pareille voie. Quant à la chancelière Angela Merkel, elle "regrette la décision du président américain" et appelle à poursuivre "la politique climatique qui préserve notre terre". François Hollande ne dit pas autre chose et rappelle que malgré le retrait américain, "ce qui s'est produit à Paris est irréversible".

Emmanuel Macron n'a pas encore réagi mais il devait s'exprimer à 23h, heure française.

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/