Sophie Davant : "on est inquiets pour le Téléthon cette année"

L'édition 2020 du Téléthon aura lieu les 4 et 5 décembre 2020. L'épidémie oblige, le contexte sera forcément différent cette année, mais les Français sont toujours invités à faire des dons pour faire avancer la recherche sur les maladies génétiques.

Sophie Davant, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Pour en parler, Sophie Davant, qui anime le Téléthon et en fait partie depuis ses débuts il y a 34 ans, était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 décembre 2020 dans "Le 10h - midi".

 

"À nous d’être convaincants"

"On est inquiets cette année, Vu la crise sanitaire. En temps normal, les Téléthons, c’est le premier vecteur de lien social en France. 12.000 communes participent avec un total de 250.000 manifestations sur le terrain. Une grande partie du compteur repose sur ces manifestations. Cette année elles n’auront pas lieu, on le comprend. À nous d’être convaincants pour tenter de convaincre les gens qui peuvent donner autrement.

Pour une fois, on ne sera pas dans notre bulle merveilleuse quelque part dans Paris mais dans un studio conçu pour respecter les normes de sécurité sanitaire. Il y aura un tombola pour proposer aux téléspectateurs de gagner l’œuvre d’art de leur choix. Des challenges seront aussi organisés sur Internet pour la collecte", a raconté Sophie Davant.

 

"L’argent que les Français donnent sert à trouver des médicaments"

"C’est très émouvant pour moi qui suis là depuis le début de voir que l’espoir se concrétise. On va vous montrer des enfants qui ont bénéficié d’une injection de thérapie génique. Ils avaient une espérance de vie de seulement deux ans, mais aujourd’hui non seulement ils vivent mais ils recouvrent leurs mouvements. On a plein d’exemples pour vous démontrer que les pistes de recherche initiées par l’Association Française contre les Myopathies portent leurs fruits, grâce à l’argent des Français.

On veut faire comprendre aux Français que l’argent qu’ils donnent sert à trouver des médicaments. Et puis tous les progrès de la recherche rejaillissent sur des maladies plus communément répandues : des cancers, des maladies de la vue, des maladies du vieillissement, des maladies cardiovasculaires, des maladies du muscle… Personne n’est à l’abri de maladies génétiques, donc tout le monde profitera des progrès de la recherche."

Preuve supplémentaire que nous en profitons tous, peu de gens le savent mais "certains vaccins qui sont en train d’être finalisés profitent des progrès de la recherche en thérapie génique. C’est le même principe qu’en thérapie génique parce qu’on va inoculer un gène avec un vecteur. Et ça, c’est une technique qui a été élaborée par les chercheurs financés par le Téléthon", a fait savoir Sophie Davant.

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !