Laurent Joffrin : "La Nupes est une coalition très efficace"

Le journaliste Laurent Joffrin était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 9 juin 2022 dans "Le 10h - midi".

laurent-joffrin
Laurent Joffrin, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Alors même que le clivage gauche droite est en voie de disparition, le 15 juin 2022 à 23h15, Paris Première diffuse le documentaire de Stéphane Groussard (écrit par Guillemette Faure) La gauche Caviar, ton univers impitoyable avec la participation de Laurent Joffrin.

 

Laurent Joffrin : "Les gens qui sont soumis à des impôts élevés qui votent pour ceux qui vont les augmenter, c’est plutôt pas mal, non ?"

"Gauche caviar" est une expression terriblement datée et qui, pourtant, revient périodiquement sur le devant de la scène. "C’est une définition qui vient de la droite, parfois de l’extrême gauche. Ce sont des gens aisés et qui sont de gauche. Le phénomène difficile à comprendre, c’est que dès lors qu’on a un niveau de vie aisé, il faudrait forcément être de droite. Si on fait le symétrique, tous les gens qui ont du mal à joindre les deux bouts devraient être de gauche. Dans ce cas-là, la gauche devrait être ultra-majoritaire en permanence.

 


"Léon Blum, par exemple, était un typique gauche caviar. Un raffiné qui habite l’île Saint-Louis, qui est un intellectuel, qui écrit des critiques de livres… Il n’a jamais été ouvrier de sa vie. Et pourtant, c’est lui qui a fait les congés payés, et c’est lui qui a fait les réformes du Front populaire. Il ne faut pas oublier que la gauche a nationalisé la moitié de l’industrie française, tout le secteur bancaire, ils ont créé l’impôt sur la fortune, ils ont créé la participation des travailleurs au pouvoir dans l’entreprise. La gauche n’a jamais dit qu’elle voulait supprimer les classes moyennes supérieures. Elle veut les imposer, c’est vrai. La gauche, c’est avoir une rémunération juste. Et les gens qui sont soumis à des impôts élevés qui votent pour ceux qui vont les augmenter, c’est plutôt pas mal, non ?" a déclaré Laurent Joffrin.

"Le Parti socialiste n’a pas fait d’efforts pour se relever ou même pour exister"

Comment expliquer le succès de la Nupes au premier tour des élections législatives, le 11 juin 2022 ? "Il y a ce qu’on appelle le talisman de l’union. Et Mélenchon a réussi à faire l’union autour de lui. On l’a vu, cette union est déséquilibrée et dangereuse à certains égards car elle est dominée par la gauche radicale. Il faut dire que Mélenchon a réussi son coup. Sous sa direction, socialistes, écologistes et communistes. Mais cette coalition n’est pas très efficace dans le sens où le nombre global de voix de la gauche n’a pas bougé depuis 2017.

 


"En revanche, comme il y a un seul candidat au premier tour, il passe plus facilement au second tour. S’agissant des députés il y a aura surtout des France Insoumise. Il y aura une centaine de France Insoumise + 20 socialistes + 20 ou 30 écolos. À mon avis, c’est une gauche déséquilibrée qui aura du mal à mordre sur les électeurs qui sont passés chez Macron. Le Parti socialiste, qui est en miettes, il vaudrait mieux qu’il se relève. A mon avis, s’il n’y a pas une gauche réformiste dans la coalition, elle ne peut pas gagner. Le PS a connu d’importantes difficultés sous le quinquennat Hollande. Depuis, il n’a pas fait d’efforts pour se relever ou même pour exister. Il s’est toujours effacé derrière quelqu’un d’autre" a répondu Laurent Joffrin.


À lire aussi:

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert