Hervé Godechot : "la libéralisation en 1981 de la bande FM a façonné la radio d'aujourd'hui"

La Fête de la radio, qui célèbrera les 100 ans de la radio et les 40 ans de la FM, aura lieu la semaine du 31 mai 2021. De nombreuses initiatives se préparent au quatre coins de France, sous la houlette du CSA.

Hervé Godechot, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Pour en parler, Hervé Godechot, journaliste et membre du CSA depuis 2019, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 31 mars 2021 dans "Le 10h - midi".

 

Hervé Godechot : "on va aller au contact des auditeurs"

"La Fête de la radio, ce sera à partir du 31 mai, sur toute une semaine. Ça va être une grande fête. On va célébrer les 100 ans de la radio, parce que la première émission de radio a eu lieu en 1921, depuis la Tour Eiffel. Et puis on célèbre la libéralisation en 1981 de la bande FM, ce qui a permis à la bande FM de ressembler à ce qu’elle est aujourd’hui. Et puis ce sera l’occasion de parler de la radio numérique, du DAB+, de l’essor des podcasts, de ce que la radio doit être aujourd’hui pour rester fidèle aux goûts des auditeurs.

À l’antenne chaque radio pourra 'se floquer', si j’ose dire, aux couleurs de la Fête de la radio, mettre en avant ses grandes voix, son patrimoine, ses archives. Et puis on va faire des animations sur les marchés, on va aller au contact des auditeurs. Il y aura aussi un bus qui va circuler et où on va raconter l’histoire de la radio et sensibiliser les gens au DAB+. Ça va être sur toute la France, sur tout le territoire, y compris en Outre-mer, où la radio est un média très important. Et puis par la complicité de Laurent Ruquier, que nous remercions, France Télévisions transformera pour une fois 'Les Enfants de la Télé' en 'Les Enfants de la Radio'.

La radio est un média puissant. Elle fait 75% d’audience. Il y a 40 millions d’auditeurs sur toute la France qui écoutent la radio tous les jours, pendant 2h45 par jour en moyenne. En même temps, on sait aussi qu’il y a une baisse des audiences année après année", a déclaré Hervé Godechot.

"Si vous voulez créer une nouvelle radio, sur la bande FM vous n’avez plus de place"

Cette Fête de la radio sera l’occasion de promouvoir le DAB+. "Le DAB+, c’est la radio numérique terrestre, comme il y a la télévision numérique terrestre, c’est le même type de technologie. Cela permet de ne pas avoir de brouillages quand on change de fréquence. En plus, la bande FM est saturée aujourd’hui. Si vous voulez créer une nouvelle radio, sur la bande FM vous n’avez plus de place. Sur le DAB+ il y a beaucoup plus de place. Sur le DAB+ il y a aujourd’hui 350 radios différentes. Et parmi elles, 1 sur 5 a été créée spécialement pour le DAB+."

Et Hervé Godechot lui-même, quels sont ses premiers souvenirs de la radio ? "Quand j’étais petit, j’écoutais à la mi-journée avec ma maman 'Les Histoires extraordinaires de Pierre Bellemare'. Pour moi c’est un grand souvenir de radio. Et puis il y a aussi beaucoup d’autres voix qui m’ont marqué. Et puis j’ai commencé ma carrière (si j’ose dire, parce que j’étais lycéen à l’époque) en tant qu’animateur sur NRJ. C’était en 1985, c’était peu de temps après la libéralisation de la bande FM. À l’époque c’étaient des radios franchisées : on prenait des radios locales et on les estampillait avec des jingles. Pendant que les copains allaient jouer au foot le dimanche, moi je faisais six heures de 'pousse-disque', comme on disait à l’époque.

Parmi les gens qui font de la radio aujourd’hui, il y en a qui ont commencé dans le grenier de leurs parents, avec des émetteurs qu’ils sont allés chercher on ne sait où. Et aujourd’hui ce sont des gens qui dirigent la radio."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !