Hélène Gateau : "Il faut encadrer plus l'acquisition et la possession d'un animal de compagnie"

Hélène Gateau, vétérinaire et animatrice de télé, était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 septembre dans "Le 10h - midi". Elle revient sur son nouveau magazine "SOS animaux" diffusé tous les mardis à 21h05 sur 6ter, qui part à la découverte de femmes et d’hommes qui consacrent leur vie à sauver celle des animaux.

Hélène Gateau, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Hélène Gateau : "les gens sont surpris de voir combien peuvent coûter les frais vétérinaires"

L'émission "SOS animaux", diffusée tous les mardis à 21h05 sur 6ter, est assez différente de celles que l'on peut voir habituellement sur les animaux : elle s'intéresse au quotidien des vétérinaires, dans tout ce qui fait la diversité de leur travail. "On va suivre des vétérinaires sur tout le territoire français, aussi bien de ceux qui s'occupent de NAC [nouveaux animaux de compagnie, ndlr] que de très grands spécialistes dans des centres hospitaliers vétérinaires ou encore de vétérinaires plus classiques explique Hélène Gateau. On ne s'ennuie pas assure-t-elle, il y a une belle dynamique dans l'émission  !"

Le grand public ne sait pas parfois, avant d'y être confronté, qu'il existe des spécialités vétérinaires. "Ce qu'on ne sait pas généralement, c'est que la médecine vétérinaire est aujourd'hui très proche de la médecine humaine, en termes de technologies ou de compétences confirme Hélène Gateau. Pour certains, c'est bac + 10, ce sont des gens extrêmement qualifiés et compétents. On a aussi la difficulté parfois du coût de ces opérations : les gens sont surpris de voir combien peuvent coûter les frais vétérinaires".

 

"Il faut encadrer plus l'acquisition et la possession d'un animal de compagnie"

Il y a aujourd'hui une vraie prise de conscience pour la condition animale, mais dans le même temps, la France reste le premier pays européen pour l'abandon des animaux souligne Valérie Expert. "Il faudrait qu'il y ait des vraies mesures. Les sanctions sont compliquées, elles existent sur le papier mais ne sont jamais appliquées regrette Hélène Gateau.

Il faut surtout encadrer plus l'acquisition et la possession d'un animal de compagnie, qu'on soit par exemple obligé de stériliser son chat s'il n'est pas destiné à la reproduction. On devrait avoir par ailleurs une sorte d'attestation d'aptitude, de permis de détention pour l'acquisition d'un chien, pour être sûr qu'on est capable d'en prendre soin".

 

"Les chats seraient plus sensibles au Covid-19 que les chiens"

Concernant le Covid, "le chien ou le chat peuvent être des vecteurs passifs du coronavirus explique Hélène Gateau. Si je tousse sur mon chien et que quelqu'un vient ensuite le caresser puis se gratte le nez, il peut potentiellement attraper le coronavirus, comme n'importe quelle surface ! En revanche, les chats seraient plus sensibles au Covid-19 que les chiens précise-t-elle, ils pourraient eux-mêmes en développer une forme, mais sans qu'il y ait ensuite de risque de transmission du chat à l'homme".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !