single.php

Fanny Cottençon - "Scènes de ménage" : "On prend entre 10% et 30% des textes"

Les comédiens Fanny Cottençon et Didier Bénureau étaient les invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" le 23 janvier 2023 dans "Le 10h - midi".

Fanny Cottençon et Didier Bénureau
Fanny Cottençon et Didier Bénureau, invités de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Fanny Cottençon et Didier Bénureau sont à l’affiche de "Scènes de ménage", du lundi au vendredi à 20h30 sur M6.

 

Fanny Cottençon : "On lit 70 à 80 textes par semaine"

Fanny Cottençon et Didier Bénureau se connaissaient-ils avant d’être choisis pour jouer dans cette série ? "J'avais vu Didier Bénureau sur scène, on jouait dans le même théâtre, le Studio des Champs-Élysées. Mais on ne se connaissait pas du tout", a répondu Fanny Cottençon. "J’ai eu plusieurs partenaires, des comédiennes. Et avec Fanny, j’ai senti qu’il se passait quelque chose entre nous. Que Fanny avait un grand sens de la comédie", a glissé Didier Bénureau.

 


Y a-t-il des textes qu’ils refusent ? "Oui, bien sûr. Mais pas nous personnellement. C’est une équipe, c’est très collégial. On lit 70 à 80 textes par semaine, et on prend entre 10% et 30% des textes. Il faut continuer à alimenter parce que c’est une quotidienne", a répondu Fanny Cottençon.

"C’était quand j’avais 20 ans, j’étais une jeune comédienne pas trop vilaine, c’était terrible"

Fanny Cottençon a-t-elle souffert de harcèlement sexuel ou d’âgisme au cours de sa carrière ? "J’ai souffert du machisme ordinaire comme tout le monde. J’ai eu la chance de passer à côté du viol ou des choses comme ça. Mais de la violence ordinaire, je l’ai subie. C’était quand j’avais 20 ans, j’étais une jeune comédienne pas trop vilaine, c’était terrible. Et puis, un metteur en scène qui vous fait comprendre que...

 


Jusqu’à mes 50 ans, j’ai tourné trois films par an. Mais à partir de 50 ans, je me suis demandée : qu’est-ce qui se passe ? C’est incroyable, c’est abyssal. Il y a des comédiennes qui continuent de travailler passé 50 ans, même 60… Mais ce sont des têtes d’affiche. Mais le jeunisme, ça marche aussi pour les hommes. Je me souviens qu’à partir d’un certain âge, Philippe Noiret ne travaillait plus."


À lire aussi :

L'info en continu
10H
09H
08H
23H
22H
20H
19H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/