single.php

Cécile Bois : "Il faut des personnages forts à côté d’une enquête policière"

Par Jean Baptiste Giraud

La comédienne Cécile Bois était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 14 avril 2023 dans "Le 10h - midi".

Cécile Bois
Cécile Bois, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le samedi 15 avril 2023 à 21h10, France 2 diffuse le téléfilm "Le goût du crime", avec Cécile Bois, Charlie Dupont et Bernard Le Coq.

 

Cécile Bois : "Dans un polar il faut toujours un équilibre entre l’humain et le policier"

Ancienne chef étoilée, Laure Grenadier se consacre désormais à ses activités de critique gastronomique pour la chaîne qu'elle a créée sur Internet. Et veille à garder ses distances avec son ex et père de sa fille Amandine, le capitaine de police Nicolas Garnier : Laure n'a pas digéré en effet qu'il la quitte pour une jeune femme. Pourtant, lorsqu'une vague de crimes frappe les restaurateurs lyonnais, les résolutions de Laure vont voler en éclats. Car Nicolas et son nouvel adjoint Baptiste comprennent que la position de Laure dans le milieu très fermé de la restauration lyonnaise et le respect qu'elle inspire aux chefs régionaux sont des atouts inestimables pour leur enquête. Impliquée émotionnellement — son oncle est la première victime —, Laure se laisse convaincre de leur apporter son aide.

 


"Dans un polar il faut toujours un équilibre pour pouvoir enrichir l’humain et le relationnel pour que les gens s’attachent au personnage. C’est le cas avec Charlie Dupont, qui est toujours très à l’aise dans la fulgurance, dans l’humour, il est pétillant, réactif, vif… Et puis Antoine, qui joue son acolyte, qui est d’une fraîcheur désarmante. C’est toujours important d’avoir des personnages forts à côté d’une enquête policière, sinon il reste que l’enquête policière", a commenté Cécile Bois.

"Je ne veux pas me conditionner aux audiences"

Est-ce vrai qu’on passe difficilement de la télévision au cinéma ? "Il y a un vrai snobisme qui existe aujourd’hui entre le cinéma et la télévision. Il y a des comédiens de cinéma qui vont facilement à la télévision, mais l’inverse est moins vrai. Je suis confrontée à ce snobisme, il y a même certaines chaînes qui peuvent l’être. Je suis une comédienne populaire, ça peut être un gros mot dans la bouche de certaines productions. Au théâtre ils accueillent volontiers les gens de la télévision, et les gens populaires plus encore. Toujours est-il que dans certaines bouches, 'populaire' est un gros mot", a répondu Cécile Bois.

 


Regardera-t-elle les audiences de ce téléfilm ? "J’essaie vraiment de ne pas être esclave des chiffres. Je les regarde, je les attends, mais je ne veux pas me conditionner aux chiffres. J’espère qu’ils vont être bons évidemment, qu’il y aura le plus de monde possible qui va regarder le téléfilm. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, si on continue de travailler, c’est parce qu’on fait de bonnes audiences et pas forcément parce qu’on fait du bon travail", estime Cécile Bois.

 

 

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

L'info en continu
19H
18H
17H
16H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/