single.php

Visas : "Darmanin ouvre une voie d'immigration nouvelle", estime Sébastien Chenu

Par La Rédaction

"Macron voit l'immigration comme un projet, là où nous la voyons comme un problème", selon Sébastien Chenu. Le député RN du Nord, vice-président du RN et de l'Assemblée nationale était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Visas
Sébastien Chenu interviewé par Benjamin Glaise sur Sud Radio, le mardi 20 décembre, dans “L’invité politique”.

Mouvement de grève à la SNCF pour les fêtes, retour à la normale pour l'octroi de visas aux immigrants de l'Algérie, projet de loi asile et immigration, réforme des retraites : Sébastien Chenu a répondu aux questions de Benjamin Glaise.

 

"Il faut arrêter l'immigration"

Après les débordements survenus à Nice, dimanche 18 décembre, en marge de la finale de la coupe du monde, Christian Estrosi a demandé l'abaissement de la majorité pénale à 16 ans. Une proposition défendue par les élus RN "depuis longtemps", rappelle Sébastien Chenu qui appelle la classe politique à "se réveiller". "On sait que les actes de délinquances sont souvent commis par des mineurs, souvent non-tenus par leur famille, souvent par issus de l'immigration", explique-t-il. Selon lui, "si on règle le problème de l'immigration, on règle majoritairement les problèmes de sécurité"

Le député du Rassemblement national appelle à "arrêter l'immigration", grâce à une politique dissuasive. "Que l'on arrête les pompes aspirantes et que l'on sanctionne sévèrement les personnes qui n'ont pas la nationalité française et qui se comportent mal dans le pays qui les accueille", propose-t-il. "Deux leviers qui n'ont pas été utilisés durant des années", regrette le parlementaire pour qui "Macron voit l'immigration comme un projet, là où nous la voyons comme un problème"

 

"Darmanin lâche du lest" sur les visas

Après le Maroc, le ministre de l'Intérieur a annoncé un retour à la normal concernant l'octroi de visas aux immigrants issus de l'Algérie. Une victoire diplomatique ? "Aucun effort n'a été fait, les laisser-passer consulaires n'ont pas augmenté", déplore le vice-président de l'Assemblée nationale. Selon lui, "Gérald Darmanin lâche du lest" et concocte une nouvelle stratégie qui sera présentée lors de la loi Asile et immigration, débattue en janvier 2023 devant les députés. "C'est très dangereux", estime Sébastien Chenu qui regarde avec inquiétude les prochaines annonces du ministre, lors de son prochain déplacement au Sénégal.

Le Sénégal qui fait partie des dix pays à envoyer le plus de ressortissants en France pour une immigration économique. "Beaucoup de trafiquants de cracks sont Sénégalais et posent des problèmes de sécurité", rappelle le député du Nord qui demande au pays d'origine de reprendre ses ressortissants qui posent problème. "Au lieu d'une politique ferme et exigeante, de diminuer le nombre de visas, Darmanin leur propose la possibilité de travailler", souligne-t-il. Une "erreur", selon le vice-président du Rassemblement national qui y voit "un appel d'air supplémentaire et l'ouverture d'une voie d'immigration nouvelle".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/