single.php

"Si le RN a la majorité, la démission d'Emmanuel Macron serait la bienvenue", affirme Philippe Ballard

Par Aurélie Giraud

Philippe Ballard, député RN de l'Oise et porte-parole du Rassemblement national, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Philippe Ballard
Philippe Ballard, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 5 juillet 2024, dans “L’invité politique”.

La majorité absolue pour le RN au second tour des élections législatives est-elle toujours possible ? Philippe Ballard a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Il y a une vraie réserve de voix pour le RN"

La victoire peut-elle échapper au RN ? "On sent surtout qu'on peut être majoritaires dimanche", estime Philippe Ballard. "Il y a une vraie dynamique dans le pays". Le député réélu souligne les chiffres. "Il y a deux ans, à l'issue des législatives, le RN totalisait 18% des suffrages dimanche dernier 33%". "Pour les députés réélus au premier tour, on gagne entre 12 et 20%".

"On a fait 11 millions de voix à l'issue du premier tour. Mais Marine Le Pen a fait 13 millions de voix lors de la présidentielle. Donc mathématiquement, il y a 2 millions de voix minimum à aller chercher". Par ailleurs, selon "un récent sondage, quasiment un tiers des électeurs RN ne sont pas allés voter dimanche dernier". Il y a donc, selon Philippe Ballard, "une vraie réserve de voix" pour le RN.

"Si nous avons la majorité dimanche, la démission d'Emmanuel Macron serait la bienvenue"

Jean-Luc Mélenchon a affirmé que s'il n'y a pas de majorité dimanche, Emmanuel Macron devra s'en aller. "C'est au président de la République de décider", estime Philippe Ballard. Il tient à préciser que "si Emmanuel Macron décidait de démissionner, on ne peut pas dissoudre l'Assemblée nationale avant 1 an. Il faudra donc composer avec l'Assemblée qui sortira des urnes dimanche prochain". "Si nous avons la majorité, une démission du président de la République serait la bienvenue".

Philippe Ballard souhaite-t-il son départ pour provoquer des élections présidentielles s'il n'y a pas de majorité ? "C'est à lui d'être face à sa conscience, notamment la conscience politique". "On n'a pas à faire des injonctions au président de la République. On le combat politiquement, mais on respecte la fonction.". "Mais il faut voir le coup d'après". "Si Emmanuel Macron démissionne, c'est donc une ou un nouveau président de la République qui sera élu. Avec la même Assemblée, qui serait sûrement introuvable. Ça ferait avancer les choses de quelle manière ?"

Jordan Bardella a déclaré au départ qu'il ne gouvernerait que s'il a la majorité. Puis Marine Le Pen a précisé que ce serait possible "si nous avons 270 députés avec Éric Ciotti". Combien de députés faudrait-il au RN pour gouverner s'il n'a pas de majorité ? "On ne se place pas dans cette hypothèse, parce qu'on a une dynamique", assure Philippe Ballard. Mais "s'il nous manque 19 députés", des accords pourraient être possibles avec des députés LR.

"On a côtoyé les LR. Il y en a qui ont voté notre motion de censure. Certains LR que l'on côtoyait épousaient nos vues sur les thèmes de sécurité, d'immigration et même en matière de politique économique", affirme Philippe Ballard. "On ira leur parler après. Il y a sans doute des contacts qui sont pris par Jordan Bardella, Marine Le Pen, depuis quelques jours".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
12H
11H
10H
09H
08H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/