Ocean Viking : "L'État se retrouve complice des passeurs" dénonce Laure Lavalette

Laure Lavalette, députée RN du Var et porte-parole du groupe RN à l'Assemblée nationale, était "L'invitée politique” sur Sud Radio.

Ocean Viking Laure Lavalette
Laure Lavalette, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 16 novembre, dans “L’invité politique”.

Ocean Viking, prise de bec avec Gérald Darmanin, fin de la ristourne sur l'essence, corrida : Laure Lavalette a répondu aux questions de Patrick Roger.

Laure Lavalette : "En accueillant l'Ocean Viking, l'État se retrouve complice des passeurs"

Laure Lavalette a interpellé le gouvernement en lui reprochant d'avoir laissé l'Ocean Viking et ses 234 passagers accoster à Toulon, ville dont elle est élue. "Vous auriez laissé mourir les enfants !" a fustigé Gérard Darmanin. "Qui peut croire ça une seconde !" se défend la porte-parole du groupe RN à l'Assemblée nationale. À aucun moment nous n'aurions laissé mourir ces enfants assure-t-elle. On les aurait secourus en mer, avec toute l'humanité, l'aide médicale, alimentaire, sanitaire nécessaires". "Personne n'était en état de mourir sur ce bateau souligne-t-elle par ailleurs. "Les 4 évacués par hélicoptère sont sortis le soir même de l'hôpital !"

"C'est de la démagogie pure dénonce Laure Lavalette. Le gouvernement dit tout et son contraire ! Il ne voulait pas accueillir l'Aquarius en 2018 pour ne pas ouvrir la boîte de pandore et en 2022, les choses ont changé". Pour elle, "c'est une escroquerie intellectuelle. On sait que ces migrants, ces pauvres gens qui prennent la mer sur de frêles esquifs le font quand ils sont sûrs qu'une ONG va pouvoir venir les sauver. Il fallait envoyer un signal très fort pour arrêter cette traite d'êtres humains. En accueillant l'Ocean Viking, l'État se retrouve complice des passeurs" dénonce la députée. Eux sont là pour accueillir et répartir les migrants. Nous, nous voulons les secourir et les reconduire à leur port d'attache".

Laure Lavalette : "Un migrant en centre de rétention coûte 690 euros par jour !"

Gérard Darmanin a annoncé que 44 de ces rescapés seront expulsés. "J'aimerais le croire ! confie Laure Lavalette. Quand Gérard Darmanin dit que les gens seront expulsés, on se marre un peu ! C'était l'homme des 100% des OQTF qui seraient appliquées, on en est à peine à 12%... C'est l'homme des grandes leçons de morale mais Gérard Darmanin a un bilan. C'est l'homme du chaos au Stade de France, du mensonge d'État sur les supporters anglais, qui nous a laissés humilier parce qu'on a perdu un Imam étranger dans la nature. On n'a jamais eu autant d'atteintes à la sécurité ! Et là on accueille ce bateau. Dans n'importe quelle démocratie ordinaire, quelqu'un qui aurait le bilan de Gérard Darmanin aurait déjà démissionné".

L'Imam Iquioussen reconnaît avoir tenu des propos condamnables. "Faute avouée n'est pas à moitié pardonnée ici estime Laure Lavalette. Cet Imam est allé trop loin et n'émet pas les valeurs de la République". La justice belge refuse de l'extrader pour l'instant, il est en centre de rétention. "En France, les centres de rétention explosent. Et un migrant en centre de rétention coûte 690 euros par jour ! Un mineur non accompagné coûte 50.000 euros par an. Et d'ailleurs souvent il n'est ni mineur ni accompagné". Par ailleurs, "nous accueillons mais nous ne montrons pas souligne la députée. L'opinion publique est archi contre le fait d'avoir accueilli l'Ocean Viking, tout est fait en catimini".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !