single.php

Logement: "Je suis frappé par l'inaction du gouvernement" raille Ian Brossat (PCF)

Logement à Paris et pour les Jeux Olympiques, violences contre le maire de Saint-Brévin, projet d'abrogation de l'article 7 de la réforme des retraites...Ian Brossat, maire adjoint de Paris en charge du logement, de l'hébergement d'urgence et la protection des réfugiés était l'invité politique de la matinale de Sud Radio

Ian Brossat est l'invité politique de la matinale de Sud Radio

Logement à Paris et pour les Jeux Olympiques, violences contre le maire de Saint-Brévin, projet d'abrogation de l'article 7 de la réforme des retraites...Ian Brossat, maire adjoint de Paris en charge du logement, de l'hébergement d'urgence et la protection des réfugiés était l'invité politique de la matinale de Sud Radio

"La seule chose qu'a fait Macron, c'est la baisse des APL"

L'adjoint à la mairie de Paris au logement disait "avoir des raisons d'être inquiet" sur la question du logement qui reste "le premier budget de dépense des Français". "Qu’a fait Macron ? La seule mesure c’est la baisse des APL" a-t-il ajouté.

Concernant l'encadrement des loyers, Ian Brossat estime que "le bilan est très positif. Il y a eu une stabilisation du montant" Même si un tiers des propriétaires ne le respectent pas depuis janvier selon l'estimation du maire adjoint.  Depuis janvier, plus de 700 signalements qui doivent rembourser les trop perçus. Et c'est à partir de juin que les premières sanctions tomberont.

 

Sur le sujet des Jeux Olympiques, Ian Brossat ne peut que "constater l'envol des prix" en évoquant un possible encadrement du prix des plateformes pour 2024. "Il y aura assez de place" pour accueillir tout le monde a-t-il assuré en ajoutant qu'il ne souhaitait pas virer les étudiants de leurs logements en réponse aux mails reçus par les locataire des logements du CROUS les informant que leurs logements pourraient être utilisés lors des prochaines olympiades.

Sur Saint-Brévin, L'Etat "ne fait pas son boulot"

Il y a une "double responsabilité dans cette affaire – ceux qui ont semé la haine et qui sont d’extrême droite – et celle du gouvernement, l’Etat n’a pas fait son boulot. L’hébergement d’urgence, c’est une compétence de l’état ! Les maires font le boulot de l’état et quand ils le font ils se font agresser !"

A propos du délégué CGT agressé chez lui, l'adjoint au maire s'est insurgé du manque de réaction du gouvernement avant d'ajouter : "Bien sûr qu'il y a une indignation sélective – personne pour ouvrir sa grande gueule (sic) au gouvernement pour défendre un délégué syndical agressé"

"Je ne savais pas qu'Elisabeth Borne était devenu membre du Conseil Constitutionnel"

Sur la proposition de loi sur l'abrogation de l'article 7 qui acte le passage du départ de l'âge du départ à la retraite de 62 à 64 ans jugée anticonstitutionnel par Elisabeth Borne, Ian Brossat s'étonne :"  Je ne savais pas qu’elle avait déjà été virée du gouvernement et devenue membre du Conseil Constitutionnel. Le gouvernement serait bien sage de laisser cette proposition être débattue à l’Assemblée Nationale

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/