single.php

Laïcité : "Il y a une idéologie, l'islam politique, qui attaque notre modèle", selon Sarah El Haïry

Par La Rédaction

"On a longtemps considéré que la laïcité était un acquis", selon Sarah El Haïry. La secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et du Service national universel était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Laïcité
Sarah El Haïry, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le vendredi 9 décembre, dans “L’invité politique”.

Laïcité à l'école, auto-censure des professeurs, jeunesse et réseaux sociaux : Sarah El Haïry a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

"La laïcité, c'est d'abord un principe de liberté"

Le 9 décembre, c'est la journée nationale de la laïcité, même si "c'est tellement essentiel dans notre pays que ça devrait être célébré, protégé et défendu tous les jours", clame Sarah El Haïry. La secrétaire d'État reconnait "du tabou et de l'auto-censure partout", y compris au sein de l'école. De nombreux enseignants s'auto-censurent parfois pour éviter tout trouble dans les classes. "On a longtemps considéré que la laïcité était un acquis, nous ne l'avons plus suffisamment expliquée, défendue", regrette-t-elle.

Le gouvernement souhaite désormais "donner les outils aux enseignants pour les protéger réellement", indique la secrétaire d'État chargée de la Jeunesse, qui veut éviter tout renoncement, "le début de la fin", selon elle. "Il faut déclarer les situations, et dire quand il y a des problèmes", encourage Sarah El Haïry. Elle souhaite également davantage de formation. "Il faut regagner la bataille en donnant les moyens de mettre des mots", insiste-t-elle, rappelant que "la laïcité est d'abord un principe de liberté, ça ne vient pas combattre le fait de croire ou ne pas croire en Dieu".

 

"Une contre-offensive républicaine"

Les récentes atteintes à la laïcité à l'école concerne en partie des élèves musulmans. "Il y a une idéologie de l'islam politique qui attaque notre modèle de société", déplore Sarah El Haïry qui fait le distinguo avec la religion musulmane. Une idéologie qui infiltre le quotidien des jeunes adolescents via les réseaux sociaux "pour draguer et retourner les jeunes contre nos principes et nos fondamentaux", relève-t-elle.

L'État souhaite alors organiser "une contre-offensive républicaine" afin de sensibiliser les jeunes mais aussi les parents et grands-parents, afin "qu'ils ne soient plus des consommateurs passifs sur les réseaux sociaux". Le gouvernement va créer du contenu numérique, avec le soutien du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR) en lien avec le ministre de l'Éducation nationale, de l'Intérieur, de la Citoyenneté et des Associations. L'objectif : "créer une énergie pour donner les moyens aux jeunes de rendre la laïcité moderne", annonce la secrétaire d'État, qui se rendra au lycée Diderot, vendredi 9 décembre afin d'assister à "la fête de la laïcité".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
13H
12H
10H
09H
08H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/