single.php

"Le président Erdogan a une politique de marchand de tapis" dénonce Nathalie Loiseau

Par Aurélie Giraud

Nathalie Loiseau, députée européenne Horizons, présidente de la sous-commission sécurité et défense, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Nathalie Loiseau
Nathalie Loiseau, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 28 novembre, dans “L’invité politique”.

Guerre entre le Hamas et Israël, position du président turc Erdogan, guerre entre l'Ukraine et la Russie, élections européennes : Nathalie Loiseau a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Le président Erdogan a vraiment une politique de marchand de tapis"

Le président turc Erdogan, reçoit le président iranien, soutien du Hamas. Il ne condamne pas les massacres commis par le Hamas, qu'il considère comme un mouvement de résistance. "Il estime également qu'Israël est un État terroriste" dénonce Nathalie Loiseau. "La Turquie soutient L'Azerbaïdjan qui a commis le premier nettoyage ethnique du 21è siège". "Monsieur Erdogan continue de ne pas reconnaître le génocide arménien". "Nous n'avons pas les mêmes valeurs, les mêmes principes. C'est la raison pour laquelle il n'y a plus de négociation pour l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne". "La  Turquie restera un voisin de l'Union européenne, probablement incontournable mais visiblement incontrôlable".

Que fait la Turquie encore dans l'Otan ? interroge Jean-Jacques Bourdin. "L'Otan n'a pas prévu de sortir un de ses membres et à aucun moment la Turquie n'a dit vouloir en sortir" souligne Nathalie Loiseau. Sur l'adhésion de la Suède, "la Turquie a vraiment une politique de marchand de tapis, c'est inacceptable". La députée européenne demande aux États-Unis de "faire davantage pression, comme le font de plus en plus d'Européens plus lucides sur la Turquie, avec un ton beaucoup plus ferme".

Israël : "On va d'abord demander d'arrêter les violences en Cisjordanie"

Nathalie Loiseau confie son "grand soulagement et sa grande joie" pour les trois otages français libérés et pour leurs proches. Pour autant elle rappelle qu'il y a encore beaucoup d'attente. Elle dénonce "le supplice de la goutte d'eau" du marchandage avec le Hamas. "C'est atroce, d'un cynisme inouï". Il faut selon elle prolonger la trêve, pour "que tous les otages soient libérés".

Nathalie Loiseau se rendra prochainement en Israël et en Cisjordanie. La seule solution envisageable selon elle est la solution à deux États, "la coexistence dans la paix et la sécurité". "On va d'abord demander d'arrêter les violences en Cisjordanie, c'est la positon du Parlement européen. Les exactions commises par les colons en ce moment nous éloignent encore plus de la paix" affirme la députée européenne. Elle confirme que l'Union européenne semble peser moins dans les négociations dans la guerre en Israël et le Hamas, "quand on veut peser, il faut être unis". "Sur Israël et la Palestine, les divisions entre Européens sont aussi des divisions qu'on retrouve dans nos pays, parfois dans nos familles".

"La communauté internationale n’en fait pas assez pour aider l’Ukraine"

La communauté internationale est-elle en train de laisser tomber l'Ukraine ? "Pas vraiment" estime Nathalie Loiseau. "L'Ukraine résiste avec un courage extraordinaire, c'est notre garantie de sécurité contre la menace russe qui est une menace réelle" affirme-t-elle. "Il faut aller plus vite et plus fort. Il faut démarrer les négociations d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne. Ça ne sera fera pas en 2 jours, 2 mois ou 2 ans, mais quand elle sera prête et quand nous seront prêts. Aujourd'hui l'Union européenne n'est pas prête à s'élargir".

"La Hongrie de Viktor Orban, très proche des Russes, freine de toutes ses forces. C'est le cheval de Troie" déplore Nathalie Loiseau. "Nous allons au rythme du moins allant des 27, il faut que ça change. Il faut changer les traités, le fonctionnement de l'Union européenne pour cette raison et pour d'autres raisons". "On doit renforcer le bloc européen. On est dans un monde de blocs, on doit le constater".

"Le RN ne travaille pas au Parlement européen"

Qui sera la tête de liste Renaissance aux élections européennes ? "Stéphane Séjourné en a envie, je serais ravie que ce soit lui, mais ce n'est pas encore décidé" affirme Nathalie Loiseau. "Nous voulons nous donner le temps d'expliquer ce que nous avons fait depuis quatre ans. Ceux qui se sont empressés de désigner leur tête de liste, c'est parce qu'ils n'ont rien d'autre à dire. Ils n'ont pas de bilan".

"Personne ne sait ce qu'a fait le Rassemblement national au Parlement européen" dénonce Nathalie Loiseau. "Parce qu'ils n'y sont quasiment jamais. Ils y sont quand il y a des micros et des caméras, pas quand il faut travailler". "Je ne vois aucune trace de l'activité de Jordan Bardella au Parlement européen". Pour la députée européenne, "le RN c'est le vote inutile".

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
06H
05H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/