Plus de 18 000 foyers étaient encore privés d'électricité ce jeudi matin, après le passage de la tempête Eleanor, a indiqué Robin Devogelaere, directeur de la communication d'Enedis, invité du Grand Matin Sud Radio.

La situation s'améliore et devrait revenir à la normale "d'ici à la fin de la journée". C'est ce qu'a indiqué Robin Devogelaere, directeur de la communication d'Enedis, invité du Grand Matin Sud Radio.

"Nous avons 18 000 foyers privés d'électricité ce matin, a-t-il précisé. Nous avons eu un pic de 225 000 foyers privés d'électricité par cette nouvelle tempête Eleanor en début de matinée, hier [mercredi]. Les 2500 agents d'intervention d'Enedis ont travaillé jusque tard dans la nuit, ils ont repris les chantiers tôt ce matin."

Des coupures occasionnées par les vents violents qui ont notamment entraîné des chutes d'arbres sur les poteaux et les câbles électriques. Des problèmes qui pourrait être solutionnés notamment par l'enfouissement des installations, même si cela ne réglerait pas tout, prévient Robin Devogelaere : "On fait beaucoup d’efforts sur l’enfouissement. On enfouit nos câbles électriques, grosso modo, dix fois la distance Paris-Marseille chaque année. Les risques réduisent petit à petit, mais ce n’est pas une solution complète parce qu'l n’y a pas que les tempêtes. Vous avez les inondations. Rappelez-vous en juin 2016, les grandes inondations sur Paris et la petite couronne de l’Île-de-France. Vous avez également les fortes canicules. Quand vous avez un réseau souterrain, il est plus vulnérable aux fortes chaleurs. Avec l’accumulation de la sueur dans le sol, le câble peut aussi s’échauffer. Et l’électricité et l’eau, ça ne fait pas bon ménage. Rappelez-vous cette dramatique tempête Xynthia. On n’a pas pu réalimenter l’électricité tant que l’eau était dans les installations."

Écoutez l'interview de Robin Devogelaere, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Philippe Verdier et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio