single.php

Moteur de recherche éthique

Si l'a dernière fois le sujet traité était celui des putaclics, il s'agit aujourd'hui de définir ce qu'est un moteur de recherche éthique.

Thumbnail

Savez-vous combien de recherches on effectue chaque jour sur google ? Plus de deux cents millions. On sait que chacune de ces recherches rejettent du CO2, mais il est vrai qu'il existe maintenant des alternatives. Par exemple, le moteur de recherche Ecosia qui s'engage, à chaque fois que vous faites une recherche, à sauver deux mètres carrés de forêt, 40 % de ses revenues publicitaires sont utilisés pour des opérations de reboisement. Depuis sa création en 2009, Ecosia a dépensé l'équivalent de 2000 euros par jour pour replanter des arbres au Pérou, en Indonésie, à Madagascar et au Burkina Faso et ça ne fait que commencer. Maintenant Ecosia est traduit en 28 langues, compte plus de trois millions d'utilisateurs et a replanté plus de six millions d'arbres.

Il y a un autre moteur, Lilo qui est un moteur solidaire français. Il a annoncé la semaine dernière avoir dépassé les 2000 milliards de recherches cumulées après moins de deux ans d'existence. Cela veut dire 30 millions de recherches et 700 000 utilisateurs par mois. Sa particularité, c'est de reverser ses bénéfices à des projets utiles, le financement passant par des liens commerciaux, tandis que les experts du secteur estiment que le revenu moyen généré par l'internaute est à peu près de 55 euros par an. On estime que les recherches effectuées par les internautes du monde entier ont permis à google d'engranger la modique somme de 90 milliards de dollars en 2016. Les chiffres de Lilo sont beaucoup moins vertigineux, mais ils ont pu financer cinquante projets sociaux et environnementaux. Ce n'est pas si mal pour un bébé de moins de deux ans. Imaginons que l'on utilisent tous Lilo au lieu de googliser, cela en ferait des sous ! Et pour votre information Lilo paye ses impôts en France, lui.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/