Bonne nouvelle pour certains ménages avec la baisse de la taxe d'habitation

impot
Photo d'illustration

Les taxes d'habitation arrivent dans les boîtes aux lettres. Une bonne nouvelle pour certains, qui voient son montant réduit de 30 %. Mais pas pour d'autres, puisque la mesure ne concerne, pour le moment, que 80 % des contribuables.

C’est la bonne nouvelle de la rentrée. La taxe d’habitation arrive et elle va faire moins mal au porte-feuille cette année. Pour certains en tout cas. Son montant est réduit de 30 % pour les revenus les plus modestes. La mesure concerne 8 contribuables sur 10. Première étape avant la suppression totale de cet impôt à horizon 2020. En attendant cette échéance, il y a donc des gagnants et des perdants cette année, qui partagent un même sentiment, celui de ne pas toujours s’y retrouver.

Ces deux femmes habitent la même rue, perçoivent à peu près le même salaire et, pourtant, ne paieront pas la même taxe.

- "J’ai comparé, par rapport à l’année dernière, je paye environ 130 euros de moins."

- "Moi non, de 486 euros, elle est passée à 542 euros. La mienne a augmenté."

S’il existe des différences, c’est parce que ces 30 % de différences dépendent du revenu fiscal de référence, c’est-à-dire du nombre de part du quotient familial et du seuil à ne pas dépasser.

Marthe Gallois est juriste pour le site d'immobilier pap.fr : "Pour une part, vous serez automatiquement dégrevé de 30 % si vous ne dépassez pas 27 000 euros. 35 000 euros pour une part et demi, 43 000 euros pour deux parts et ainsi de suite."

Les Français en-dessous de ces plafonds représentent 80 % de la population qui verront leur taxe d’habitation exonérée pour 2020. Viviane fait partie des 20 % restants. Pas de chance, elle est dans la tranche juste en-dessus du seuil : "C’était entre 35 000 et 35 600 et je devais être à 37 000. Quand on est très légèrement au-dessus de ce seuil, on n’a pas l’impression de faire partie des privilégiés, ni de faire partie des gens aisés qui ont un salaire plus élevé que la moyenne."

Pour ceux qui n’ont pas encore reçu leur impôt, le site impots.gouv.fr permet de savoir si on est éligible à la réforme et d’avoir une estimation de sa future taxe d’habitation.

Un reportage de John Bourgeois pour Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Mercredi 10 octobre 2018 à 16:10
Sa Majesté, le Roi Macron du Palais de l'Elysée se moque de la populace. J'ai lu plusieurs articles dans différents journaux qui stipulent bel et bien que la taxe foncière va exploser d'une façon exponentielle. Sans compter le reste carburants, alimentation, électricité, gaz, mutuelles...........Faites le compte et vous verrez !!! Rendez-vous aux Européennes, en espérant que le peuple de France n'aura pas la mémoire courte, comme disait le grand général.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio