single.php

Le Nouveau Front Populaire est-il vraiment uni ?

Le Nouveau Front Populaire, qui se profil à l’occasion des élections législatives, est-il vraiment uni ? Pour en parler, Sébastien Delogu, député sortant des Bouches-du-Rhône, était l’invité d’Alexis Poulin sur Sud Radio, vendredi 21 juin.

Sébastien Delogu, sur le Nouveau Front Populaire, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Sébastien Delogu, sur le Nouveau Front Populaire, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Usage des réseaux sociaux, union des droites, Nouveau Front Populaire. Les sujets autour de la campagne électorale pour les élections législatives ne manquent pas. Alexis Poulin en parlait sur Sud Radio avec le député sortant des Bouches-du-Rhône, Sébastien Delogu.

Les réseaux sociaux, l’arme ultime pour convaincre en politique ?

"Le monde des influenceurs est très controversé. Ce sont des personnes qui incitent les autres à acheter des produits. Et qui perdent parfois leur crédibilité. Aujourd’hui, certains d’entre eux prennent leur responsabilité en tant que citoyen lambda, et qui touchent des personnes complètement oubliées, qui ne regardent même plus la télé. Qui sont raccordées aux réseaux sociaux. Et qui ont besoin d’avoir un message politique à l’intérieur de ces réseaux-là" explique Sébastien Delogu sur Sud Radio, critiqué pour avoir frayé avec certains influenceurs.

De là, on peut se poser la question suivante : certains partis politiques n’en font-ils par une arme pour aller chercher des votes, et notamment chez les plus jeunes ? "C’est un outil de communication qui amène à ce que des personnes qui sont hors radar du monte politique, puissent s’intéresser à cela" ajoute le député sortant sur Sud Radio.

Le Nouveau Front Populaire est-il fait pour durer ?

S’agissant de cette nouvelle mouvance politique, sorte d’union des gauches face à l’extrême droite, la question n’est pas tant de savoir comment elle fait pour attirer de nouveaux votes, mais comment peut-elle survivre après le 7 juillet. Tant les tensions commencent déjà à émerger. "C’est un espèce d’élan qui s’est construit dans l’urgence, suite à la dissolution de l’Assemblée nationale. Nous représentons réellement le Front républicain. Aujourd’hui il y a deux camps : l’alliance des droites et l’alliance de la gauche" estime Sébastien Delogu.

Ce dernier précise. "Bien évidemment qu’il ne faut pas se leurrer. C’est un mariage forcé. Je ne vais pas me retrouver avec François Hollande sans me dire que c’est la personne qui a construit Emmanuel Macron. Mais par contre, là où on peut aujourd’hui s’arranger, c’est en se disant qu’il faut faire barrage à l’extrême droite. Du coup on se regarde, on se calme, on prend nos responsabilités et on avance" conclut-il.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’Alexis Poulin dans son intégralité en podcast.

Retrouvez l’invité d’Alexis Poulin chaque vendredi à 13h dans “Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/