Sécurité routière : "La répression ne va pas faire changer les habitudes"

Photo d'illustration

Bernard Darniche, président de l'association Citoyens de la route, était l'invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

Édouard Philippe annonce ce mardi les mesures retenues pour tenter d'endiguer la hausse du nombre de morts et de blessés sur les routes. Parmi elles, la diminution à 80 km/h de la vitesse autorisée sur les nationales et les départementales dès le 1er juillet 2018. Pour l'ancien pilote de rally, Bernard Darniche, invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio, cette mesure n'aura aucun effet positif.

"Les gens roulent déjà à moins de 80 sur ce type de route, a-t-il assuré. La vitesse moyenne enregistrée est inférieure. Les gens sont déjà dans une situation de vitesse tout à fait acceptable. On va être tous à la même vitesse que les camions, ça va faire des queues ininterrompues, un inconfort et une insécurité incroyable parce que suivre les camions sans pouvoir les doubler, ça va entraîner des situations à risque."

Une mesure trouve toutefois grâce à ses yeux, l'installation d'éthylotests conditionnant le démarrage des véhicules : "J'y suis totalement favorable, il y a bien longtemps que ça aurait dû être mis en place. Pourquoi on a autant attendu ? Comment on peut aujourd’hui laisser passer le permis à un jeune sans avoir demandé un certificat de non-addiction à l’alcool ou à toute substance nocive ?"

D'un point de vue général, Bernard Darniche estime que "ce n’est pas la répression qui va faire changer les habitudes".

"C’est de la même nature que la ceinture de sécurité. Pour le téléphone, il est évident que quand on a l’esprit à téléphoner, on n’est pas conscient de ce qui se passe autour. Dans l’aérien, le pays de la modernité, contrairement à la sécurité routière, système moyen-âgeux, on fait passer les gens au simulateur pour leur apprendre les comportements à risque. Tous les discours ne servent à rien. Il faut montrer aux gens que ce comportement n’est pas acceptable", a-t-il expliqué.

Écoutez l'interview de Bernard Darniche, invité du Grand Journal de 18h au micro de Véronique Jacquier

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio