éditorial

L'édito de Yolaine de La Bigne

Yolaine de La Bigne
Société

Le chien a de l’avenir en ville !

Permis pour avoir un chien, congés quand on en adopte un, cours d’éducation canine…. Les réformes et idées fusent de partout, le chien prend une place de plus en plus importante dans nos sociétés, est-ce bien sérieux ?

Une ville sans animaux est une ville sans âme et beaucoup de citadins veulent vivre avec un chien, mais il faut établir quelques règles et en effet ça bouillonne !

Les Chinois ont trouvé une solution : la ville de Jinan a mis au point depuis 1 an un permis à point pour être propriétaire d’un chien. 12 points que l’on vous enlève si vous ne ramassez pas ses crottes ou que vous ne le tenez pas en laisse dans certains lieux publics.

Quand vous n’avez plus de point, on vous enlève l’animal et vous devez passer un test de "récupération de points" pour montrer que vous connaissez les règles afin de retrouver votre toutou. Et parce qu’un chien, ça demande des soins et du temps, les Américains ont créé le congés pattes-ternité

Ce sont des entreprises qui offrent à leurs employés un congé parental quand ils adoptent un chien pour avoir le temps de le chouchouter quand il arrive à la maison.

Ils peuvent travailler à la maison pour ne pas le laisser seul tout de suite dans un appartement inconnu. On commence enfin à comprendre qu’un chien n’est pas un bibelot et que pour éviter les drames et les abandons, il faut aider les propriétaires.

À Grenoble, on l’a compris depuis longtemps. Cela fait 20 ans que la ville offre des cours d’éducation canine. Depuis la rentrée, il y a même "une école du chiot" pour apprendre à aux chiens et aux humains les bonnes manières.

C’est capital car sinon, on risque de se retrouver avec les pro-chiens d’un côté et les anti-chiens de l’autre. Un entrepreneur danois a déjà commencé à lancer un programme immobilier réservé aux gens ayant un chien.

Si vous n’avez pas de chien vous ne pouvez pas y habiter !

Les 18 logements de cet immeuble seront équipés de revêtement très faciles à nettoyer, il y aura un jardin et même une salle de bain canine pour laver son cabot avant de rentrer à la maison. Il en a eu l’idée car c’est très difficile de trouver un propriétaire qui vous loue un appartement avec votre chien.

C’est une des raisons des abandons. Abandons qui ont explosé ces dernières années à cause de tous ces problèmes.

Justement, signalons une initiative intéressante, la nouvelle plateforme Solidarité-refuges qui met en relation des associations débordées par ces abandons avec des entreprises et des particuliers qui veulent les aider, peuvent leur consacrer quelques heures mais ne savent pas comment, où, quand.

Tout le monde dépose sa petite annonce : on a besoin d’un jardinier pour notre espace, je veux bien promener des chiens le dimanche... L’idée est astucieuse de faire connaître tous les amoureux des chiens pour qu’ils s’entraident. La plateforme a pensé à tout : pour ceux qui aimeraient bien aller câliner des animaux, il y a même une rubrique Caresse !

 

Les rubriques Sudradio