Lactalis : "Le principe de précaution doit être appliqué dès le premier doute"

L'usine Lactalis de Craon ©DAMIEN MEYER - AFP

Jean-Yves Mano, président de l'association de consommateurs CLCV, était l'invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

L'entreprise Lactalis a annoncé ce vendredi qu'elle allait reprendre tous les produits produits dans son usine de Craon. Une décision qui intervient alors que le scandale de produits laitiers contaminés à la salmonelle, et qui ont continué à être commercialisés, a pris de l'ampleur cette semaine avec la longue liste des grandes surfaces concernées.

Invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio, Jean-Yves Mano, président de l'association de consommateurs CLCV, a fustigé le comportement de Lactalis, qui "n'a pas pris les bonnes décisions au moment opportun, au moment où les premiers doutes sont apparus".

"Ce qu'il faut retenir, c'est que le principe de précaution doit être appliqué dès le premier doute et, s'il n'est pas respecté, il faut de fortes amendes pour les entreprises", a-t-il ajouté.

"Lactalis n’a pas donné l’information, a ajouté Jean-Yves Mano. On sait que cette entreprise a la culture du secret absolu. Ils ont communiqué le retrait partiel d’un certain nombre de lots. Ils n’ont pas été transparents parce qu’ils devaient avoir des doutes depuis des mois. L’enquête révélera sûrement des choses pas très agréables pour eux."

Pour lui, "il y a nécessité d'agir vite" pour établir "des protocoles précis et net" pour faire face à ce genre de situations : "On peut empêcher la vente des produits en cause grâce aux codes barres, on peut informer l’ensemble des consommateurs à travers les cartes de fidélité, faire en sorte qu’il y ait des doubles ou triples contrôles dans les grandes surfaces de consommation, que ce ne soit pas une seule personne. (...) La sécurité alimentaire est quelque chose d’essentiel. Quelles que soient les conséquences économiques de la décision, il faut qu’elle soit prise."

Écoutez l'interview de Jean-Yves Mano, invité du Grand Journal de 18h au micro de Véronique Jacquier

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio