éditorial

L'édito de Yolaine de La Bigne

Yolaine de La Bigne

On parle beaucoup des vegans, ces gens ne mangeant plus de nourriture d'origine animale, mais c'est aussi un mode de vie qui touche les vêtements.

On parle souvent de l'alimentation des vegans, qui se débrouille avec des algues, des oléagineux ou des légumineuses, mais il y a quelques complications pour ce qui est du textile, le cuir et  la laine n'étant pas évident à remplacer. La réponse à ce problème capital est simple, cela s'appelle l'innovation. Il faut être créatif et trouver des alternatives. En voici une de Carmen Hijosa, qui a crée Piñatex, le premier cuir en ananas. Pour fabriquer son cuir Carmen se sert des feuilles d'ananas jetées lors de la récolte, elle extrait des fibres de cet ananas pour en faire un tissu. Avec seize ananas, elle peut fabriquer un mètre carré de Piñatex. La marque est déposée et des grands comme Puma sont très intéressés par une éventuelle collaboration.

On peut vraiment parier sur ce succès à venir, il y a une place pour ce commerce éthique. En dehors des vegans, cela peut intéresser plein de gens qui aiment l'innovation, parce que c'est rigolo d'avoir un cuir d'ananas. C'est aussi intéressant pour ceux qui sont sensibles à l'aspect écologique. Cette matière est vraiment dans l'air du temps, la créatrice de Piñatex à même dit : « Les peaux des animaux sont utilisées depuis des années, mais leur processus de tannage et de production ont aujourd'hui des effets néfastes sur l'environnement, le bien-être des animaux et les personnes impliquées." Il ne faut pas oublier qu'il y a des ouvriers qui ont de gros problèmes avec ça. On peut mieux faire.

 

Les rubriques Sudradio