single.php

Baccalauréat 2022 : début des épreuves pour 520.000 lycéens

Ce Baccalauréat 2022 est le premier pour lequel la réforme voulue par Jean-Michel Blanquer entre effectivement en pratique.

Cette année sera finalement, après la pandémie, la première où la réforme du Baccalauréat entre effectivement en pratique. 523.000 lycéens découvrent aujourd’hui l’épreuve de spécialité. Comment se passe ce nouveau bac millésime 2022 ?

Baccalauréat : deux épreuves pour un tiers de la note

Tout le monde ne passe pas à la même heure, avec cette nouvelle formule. Les séries ont disparu, et les élèves ont 40% de contrôle continu et 60% d’examen final dans leur note de Bac. "Les spécialités sont les premières épreuves que les élèves passent cette année. Les deux qu’ils ont choisi de garder en Terminale, leurs matières fortes", explique Jérôme Fournier, secrétaire académique du SE-UNSA en charge de l’éducation, professeur d'histoire-géo dans l'Hérault.

Quid des coefficients ? "Deux coefficients 16, cela fait en effet un tiers de la note du bac pour ces deux épreuves de spécialité." Que change ce nouveau Bac ? "Les deux changements principaux positifs sont d’abord la part de contrôle continu. Cela permet aux élèves de faire valoir leur travail sur de longs mois, contrairement à avant où, si l’on se trompait le jour de l’épreuve, on pouvait avoir une mauvaise note."

Des commissions pour harmoniser les notes

"Le deuxième aspect, remis en question cette année par leur déplacement en mai au lieu de mars, est que ces deux épreuves soient prises en compte pour Parcours Sup, pour l’orientation et l’affectation dans le supérieur, décrypte Jérôme Fournier. Cette année, cet aspect tombe alors que c'était prévu ainsi et que ce devrait l’être l’année prochaine sauf changement." Qu’est-ce qui ne va pas dans ce Bac ? Le manque de mathématiques "est un aspect important qui pourrait être revu à la rentrée. Ce Bac n’a jamais été mis en oeuvre tel que la réforme le prévoit. Il faut regarder sur le terrain ce que cela donne."

En tant qu’enseignant, juge-t-il que ce Bac a-t-il toujours la même valeur ? "Oui, il n’y a pas de raison. Dire que selon les lycées, les enseignants n’évaluent pas le travail de la même manière est une façon de remettre en cause leur travail." Demander de relever les notes pose tout de même question. "Ce n’est pas une nouveauté, cela existait surtout avant, avec des commissions pour harmoniser afin qu’un jury n’ait pas un résultat plus élevé ou faible qu’une moyenne."

 


 

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Laurence Garcia.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/