Super-profits : "Emmanuel Macron, c'est le Gaulois réfractaire !" affirme Manuel Bompard

Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Manuel Bompard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 6 septembre, dans "le petit déjeuner politique".

Taxation des super-profits, appel à la sobriété d'Emmanuel Macron, querelles à gauche face à l'omniprésence de la NUPES : Manuel Bompard a répondu aux questions de Patrick Roger.

Super-profits : "Emmanuel Macron, c'est le Gaulois réfractaire !"

Manuel Bompard est co-rapporteur avec un député LREM d'une mission flash sur la taxation des super-profits. "C'est une mission à l'assemblée nationale d'un mois pour faire le point sur le sujet et voir ce qu'on faire en terme législatif" explique le député. D'après lui, "un certain nombre de grandes entreprises ont généré des profits gigantesques en profitant de la situation et de l'augmentation des prix. C'est normal qu'elles participent à la solidarité nationale !" estime-t-il. Il prend pour exemple Total. "Dire qu'elle participe un peu ne me paraît pas scandaleux".

"Le gouvernement va demander aux entreprises de faire des efforts mais elles ne les font pas ! déplore Manuel Bompard. Total a fait une petite ristourne : ça lui coûte 500 millions d'euros pour 18,8 milliards d'euros de profits réalisés au premier semestre de 2022. Il faut une taxation, c'est une question de justice sociale. L'ensemble des pays en Europe sont en train de mettre en place ce type de taxe". "Emmanuel Macron, c'est le Gaulois réfractaire !" Le député espère que la mission trans-partisane, ainsi que la pétition initiée, permettront de convaincre le gouvernement. "On peut le faire d'ici la fin de l'année" assure-t-il.

 

"Ce sont toujours les Français qui n'ont pas d'autre choix qui sont mis à contribution"

Sur l'appel à la sobriété énergétique d'Emmanuel Macron, "qu'il dise qu'il faudra faire attention en raison des difficultés d'approvisionnement énergétique, pourquoi pas reconnaît Manuel Bompard. Mais dans ses solutions, on a toujours l'impression que ce sont les Français qui n'ont pas d'autre choix qui seront mis à contribution" dénonce-t-il. "Je suis davantage favorable à des politiques structurantes de la transition écologique plutôt que culpabiliser les consommatrices et les consommateurs. C'est dans la droite ligne de ce qu'il a dit sur l'abondance. Quand plus de 10 millions de personnes sont en situation de précarité énergétique, ce message ne peut pas être entendu".

LFI annonce une marche sur Paris fin septembre. "Nous avons proposé avec les syndicats, les associations, les partis qui le souhaitent d'organiser ensemble une initiative plutôt en octobre précise Manuel Bompard. Contre la vie chère, face à la hausse des prix pour demander au gouvernement de changer de feuille de route. Notamment augmenter les salaires, il peut commencer par augmenter le SMIC. Une réunion se tiendra le 12 septembre pour aboutir sur une date de manifestation nationale avec pour objectif d'augmenter la pression sur le gouvernement. Ce n'est pas réservé à la NUPES" assure-t-il.

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !