Sondage : le couple exécutif Macron-Philippe proche d'un nouvel état de grâce

Édouard Philippe et Emmanuel Macron ©LOIC VENANCE - AFP

Les cotes d'approbation de l'action d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe sont à nouveau en hausse dans le premier baromètre Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match de l'année 2018.

La cote d'approbation de l'action d'Emmanuel Macron progresse de trois points en janvier, pour atteindre 53 % d'opinions positives. Après le trou d'air connu pendant l'été, le président de la République remonte dans le baromètre Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match.

"La première vague du baromètre 2018 confirme la tendance enregistrée en fin d’année dernière, à savoir un net rétablissement de la cote d’approbation du PR, qui a gagné 3 points après avoir gagné 6 points au mois de décembre, explique Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. On est peut-être sur un nouvel état de grâce, avec par exemple un rétablissement spectaculaire à gauche, + 11 points chez les sympathisants de gauche, alors qu’il est toujours très populaire chez En Marche et les sympathisants des Républicains."

Dans le détail, les sondés estiment que le chef de l'État défend bien les intérêts de la France à l'étranger à 75 % (+2 points), mène une bonne politique économique à 60 % (+8 points) et renouvelle la fonction présidentielle à 69 % (+2 points).

"Les choses peuvent changer mais il y a peu de nuages noires en ce début d’année 2018 pour le couple exécutif", conclut Frédéric Dabi, puisque les chiffres sont également positifs pour Édouard Philippe.

Avec 59 % d'opinions favorables (+7 points), le Premier ministre est lui aussi en progression et retrouve le niveau qui était le sien au début de sa prise de fonction à Matignon. 68 % des personnes interrogées estiment qu'il dirige bien l'action de son gouvernement. C'est un homme de dialogue pour 64 % des sondés et il inspire confiance à 58 % d'entre eux. 57 % le jugent capable de réformer le pays.

Pour Frédéric Dabi, ce "nouvel état de grâce" s'explique aussi par "l'absence d'opposition crédible". Pour 37 % des personnes interrogées, c'est la France Insoumise qui incarne le mieux l'opposition politique à Emmanuel Macron, soit une baisse de 5 points en un mois. Les autres formations sont encore moins convaincantes, avec 24 % pour Les Républicains, 22 % pour le Front national et 8 % pour le Parti socialiste. 

"On est sur des logiques différentes, explique Frédéric Dabi. Il y a un rapport au temps des Français, qui étaient très impatients avec Nicolas Sarkozy, déjà impopulaire au début de l’année 2008. François Hollande a été aussi très vite soumis à une dictature de l’urgence. Là, on voit que les Français laissent le temps au couple exécutif. Il y a des circonstances exceptionnelles, à savoir l’absence d’opposition crédible. Même la France Insoumise recule nettement comme la formation incarnant le mieux l’opposition à EM. Ces oppositions éparpillées ne se sont pas remis du cycle électoral de 2017 et c’est un autre avantage pour l’exécutif."

Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 janvier 2018 auprès d'un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio