single.php

Roussel : "Pas de fatalité à avoir un taux de chômage aussi important"

Par Jérémy Jeantet

Fabien Roussel, chef de file PCF et Front de gauche aux régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, estime que les mauvais résultats du chômage démontrent "l'échec d'une politique qui met la finance au cœur de tout".

Invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Fabien Roussel, chef de file pour le Parti communiste et le Front de gauche aux régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, est revenu sur les mauvais chiffres du chômage du mois d'octobre, annoncés jeudi."C'est l'échec d'une politique qui met la finance au cœur de tout, a lancé Fabien Roussel. L'économie est financiarisée. L'argent ne sert pas le développement humain et l'emploi. J'ai eu l'occasion de rencontrer Gérard Mulliez. Lui-même, première fortune régionale, me dit qu'il a touché 165 millions d'euros de CICE. Il ne l'a pas demandé, il n'en a pas besoin, il le touche, il le prend bien sûr. Mais cet argent ne peut pas plutôt servir à relocaliser des entreprises, à aider des PME plutôt que des groupes qui n'en ont pas besoin ?"

"Une question de volonté politique"

Selon lui, "il faut que les aides publiques accordées par ce Gouvernement soient attribuées à des entreprises selon une politique qui permette à l'industrie de se développer et de relocaliser sa production"."C'est une question de volonté politique, a ajouté Fabien Roussel. Nous le disons, en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où le taux de chômage est supérieur à la moyenne nationale depuis longtemps, il n'y a pas de fatalité à ce qu'il y ait un taux de chômage aussi important."Regardez l'interview de Fabien Roussel, chef de file PCF et Front de gauche aux régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/