RN : "Nous ne sommes pas demandeurs d'accord avec Emmanuel Macron !" affirme Sébastien Chenu

Sébastien Chenu, député RN du Nord et porte-parole du RN, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

RN
Sébastien Chenu, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 22 juin, dans "le petit déjeuner politique".

Le RN peut-il faire partie d'une éventuelle coalition dans un gouvernement d'union nationale ? Sébastien Chenu a répondu aux questions de Patrick Roger.

RN : "Nous ne sommes pas demandeurs d'accord avec Emmanuel Macron et sa majorité relative et faiblarde !"

Emmanuel Macron poursuit les tractations avec les chefs de partis pour éviter un blocage. "Marine Le Pen a rappelé au chef de l'État que l'histoire ne pouvait pas continuer comme si les élections législatives ne s'étaient pas passées. 89 députés du Rassemblement national ont été élus, ce qui veut dire que les idées du RN de souverainisme, d'immigration, de pouvoir d'achat sont représentées, affirme-t-il. Il y a surtout une opposition très forte à Emmanuel Macron et il doit en tenir compte. Le président de la République ne peut pas faire comme si les propositions d'opposition ne pouvaient être que rejetées, ignorées, méprisées. Il va devoir changer de braquet".

Fabien Roussel a assuré qu'Emmanuel Macron envisage la constitution d’un gouvernement d’union nationale. Mais d'après Sébastien Chenu, cette idée n'a pas été évoquée avec Marine Le Pen. D'ailleurs, Clément Beaune a affirmé que la majorité présidentielle n'irait pas chercher d'accord avec le RN. "Nous ne sommes pas demandeurs d'accord avec Emmanuel Macron et sa majorité relative et faiblarde !, précise Sébastien Chenu. Nous sommes porteurs de propositions qui sont à l'opposé de ce que propose Emmanuel Macron. on lui demande de changer de braquet".

 

Sébastien Chenu : "Je ne suis pas sûr que nous soyons de droite !"

Le parti souffre-t-il toujours d'une image de parti d'extrême droite ? "Je ne vois pas ce qu'il y a d'extrême dans ce qu'on défend !, soutient Sébastien Chenu. Je ne suis pas sûr que nous soyons de droite ! Nous sommes au-delà de la gauche et de la droite. Le RN est un mouvement souverainiste, populaire et républicain qui n'est pas forcément de droite. Emmanuel Macron, comme nous, ne reconnaît plus ni la gauche ni la droite et les Français avec. Nous avons gagné tous les combats, toutes les élections face au Macronisme ou face à l'extrême gauche. On a fait sauter les plafonds de verre partout".

"Le président de la République a compris que les Français lui avaient envoyé un signe, ajoute Sébastien Chenu. À travers les députés RN, les Français disent qu'ils ne veulent pas de la réforme des retraites. Et que les dossiers de l'immigration et du pouvoir d'achat soient traités". D'après Sébastien Chenu, "le président de la République qui est tout sauf sot a entendu le message. S'il ne l'entend pas, s'il compte mépriser l'opposition, tout ça se terminera dans la rue !", prévient le député.

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"