Réforme des retraites : "Toutes les organisations syndicales sont contre !" Frédéric Souillot (FO)

Frédéric Souillot, le nouveau secrétaire général de Force Ouvrière, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

retraite
Frédéric Souillot, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 8 juin, dans "le petit déjeuner politique".

Réforme des retraites, positionnement en tant que nouveau patron de FO, inflation, promesses d'aides du gouvernement à la rentrée, élections législatives : Frédéric Souillot a répondu aux questions de Patrick Roger.

Réforme des retraites : "Toutes les organisations syndicales sont contre !"

Frédéric Souillot, qui remplace Yves Veyrier, vient de la branche métallurgie. "Je suis à Force Ouvrière (FO) depuis longtemps !, rappelle-t-il. J'ai été la branche métallurgie et sidérurgie dont je me suis occupé au moment d'ArcelorMittal. J'ai intégré le bureau confédéral en 2015, où j'étais en charge de la formation et de l'organisation". "Dans la réflexion, on est tous révolutionnaires, mais dans les actes, on est tous réformistes", tient-il à souligner. Les organisations syndicales sont conviées vendredi 10 juin à l'Élysée par Emmanuel Macron, qui a promis un changement de méthode. "Les organisation syndicales ne sont ni partenaires, ni adversaires. On ne fait pas du sociétal, ni de la communication avant les élections législatives".

"On va arriver avec notre mandat, nos revendications et la première : pas de réforme des retraites !, assure-t-il. Toutes les organisations syndicales sont contre un recul de l'âge de départ à la retraite ! 50% des gens qui liquident leur retraite ne sont déjà plus en activité. Eux auront la double voire triple peine". Pour lui, "il faut travailler sur tout ce qui est autour : emploi, précarité, emploi des salariés âgés, formation professionnelle. Si on met une réforme des retraites en plein milieu, c'est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. On ne va se focaliser que sur l'âge de départ, avec les mêmes arguments que depuis 30 ans. Travaillons d'abord sur le reste".

 

Chèque inflation : "C'est avec le salaire qu'on remplit son frigo tous les jours !"

Emmanuel Macron a annoncé un "Conseil national de la refondation" pour appliquer les grands objectifs de son nouveau quinquennat, dont les syndicats feront partie. "L'espoir fait vivre !, raille Frédéric Souillot. Mais si on est syndicalistes, il nous faut de l'optimisme et de l'enthousiasme". "On a déjà le Conseil économique, social et environnemental (Cese) qui regroupe ce qu'on veut mettre ! On nous parle de commerces de proximité, mais il y a des Ceser dans les régions. Si c'est pour que ça fasse comme le grand débat ou la Convention citoyenne et tout ce qui va avec, ça fera pssshht !"

Sur le pouvoir d'achat, "Élisabeth Borne en a fait sa priorité, confirme Frédéric Souillot. On ne va pas être contre ce qui sera distribué mais on souhaite l'augmentation des salaires et des minima sociaux. Le virement sur le compte d'un travailleur précaire servira à quoi ? Boucher un peu de découvert ou payer des frais bancaires ?, s'interroge le secrétaire général de FO. Le syndicaliste préfèrerait des mesures de fond, sur les salaires. "Car c'est avec le salaire qu'on remplit son frigo tous les jours !" "Il ne faudrait pas qu'on nous les retourne en nous disant qu'il y a trop d'assistanat. Si on est sur des mesures structurelles, on avance pour tout le monde !"

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"