single.php

Réforme des retraites : Albi, épicentre de l’acte V de la mobilisation

Les leaders syndicaux vont se retrouver à Albi, dans le Tarn, pour l'’acte V de la mobilisation contre la réforme contre les retraites.

L’acte V de la mobilisation de la réforme contre les retraites va se dérouler à Albi, dans le Tarn. Les leaders syndicaux s’y retrouvent.

Réforme des retraites : "les Tarnais vont se mobiliser"

"On est dans la patrie de Jaurès. C’est un symbole fort pour la gauche", estime Christophe Ramond, président du département du Tarn. "Il y a aussi eu une forte mobilisation lors des premiers actes contre cette réforme des retraites. C’est aussi le symbole d’une France périphérique qui se lève tous les matins pour travailler, qui encaisse et qui subit, et qui a simplement envie de se faire entendre."

"Je pense que les Tarnais vont se mobiliser. Les départements alentour également. Je ne doute pas que ce sera un cortège bon enfant. On a l’habitude de respecter les institutions, mais on a devant nous un gouvernement un peu sourd, une réforme injuste. Il est temps que le gouvernement entende ce qui se passe dans les territoires comme les nôtres, où on sent une importante injustice sociale."

 

Le Tarn, le symbole de la France

Mais le Tarn se porte-t-il mal aujourd’hui ? "Non, je crois que nous sommes le symbole de la France, juge Christophe Ramond. Quand on est dans le département du Tarn, on a besoin d’avoir deux voitures pour aller travailler. L’augmentation du coût de l’énergie nous pénalise. Ma coiffeuse ne sait pas comment faire avec l’augmentation de 15% du coût de l’électricité. On a aussi du mal à trouver des médicaments."

"Il est temps que le gouvernement, au-delà de la crise des retraites, entende le profond malaise dans les territoires, estime-t-il. On est catastrophé de voir ce qui se passe à l’Assemblée Nationale. On se sent déconnecté, on a envie de se faire entendre. Aujourd’hui nos concitoyens ont besoin d’espoir. Il faut que le gouvernement arrête cette réforme pour redonner de l’espérance dans nos territoires. D’autres voies de financement auraient pu être étudiées par le gouvernement."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
09H
08H
07H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/