single.php

Pierre Laurent : "Trop tard pour François Hollande pour convaincre"

Par Jérémy Jeantet

Le secrétaire national du Parti communiste juge que l'intervention du président de la République à la télévision ce jeudi soir est "une opération de communication" qui se révèlera sans effet. Il continue d'appeler à un rassemblement des forces de gauche pour proposer un autre projet et une autre candidature pour la présidentielle de 2017.

Invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Pierre Laurent a évoqué l'intervention télévisée de François Hollande face à des Français ce jeudi soir."Je pense que le président de la République, ce n'est pas un problème de communication qu'il a, c'est un problème de choix politiques, a expliqué le secrétaire national du Parti communiste. Il peut essayer toutes les opérations de communication qu'il veut, s'il ne change pas de cap politique, il ne convaincra plus les Français. Le problème est très profond et je crois qu'il est trop tard pour le président de la République pour convaincre la France."Jugeant que François Hollande est "disqualifié pour conduire le combat de la gauche, parce qu'il a tourné le dos à tout ce qui aurait pu ressembler à une politique de gauche pendant le quinquennat", le sénateur de Paris estime qu'il est "urgent de construire un nouveau projet à gauche et une candidature qui ne peut pas être celle de François Hollande et, a fortiori, celle de Manuel Valls".

"Une primaire citoyenne doit être possible"

"Tous les gens qui veulent une primaire, c'est précisément pour avoir un autre programme et une autre candidature, a poursuivi Pierre Laurent. Donc je pense qu'une primaire citoyenne, avec tous ceux qui veulent un autre processus, doit être possible et je vais continuer à me battre pour ça."Un processus dans lequel il aimerait également que s'intègre Jean-Luc Mélenchon, qui a déjà annoncé sa candidature pour l'élection présidentielle de 2017 : "Dans la situation dans laquelle nous sommes, il faudrait que Jean-Luc Mélenchon s'inscrive avec nous dans la construction de ce processus collectif parce que les forces qui sont à rassembler cette fois-ci ne sont pas seulement celles du Front de gauche. Elles sont celles du Front de gauche, celles que nous avions rassemblé en 2012, mais aussi celles des millions de gens qui, déçus et même dépités par le quinquennat de François Hollande."Regardez l'interview de Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste et sénateur de Paris, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat

L'info en continu
08H
06H
04H
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/