single.php

Luc Châtel : "Montrer que nous sommes la seule alternance crédible"

Par Jérémy Jeantet

Le député Les Républicains de Haute-Marne a appelé les électeurs à ne pas "ajouter de la crise à la crise" en élisant des présidents de région Front national.

Invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, Luc Châtel a expliqué le vote Front national au premier tour des régionales par "une colère froide" des électeurs."Il y a 6 millions de chômeurs dans notre pays, il y a 8 millions d'exclus, il n'y a pas de croissance, le pays s'endette, a poursuivi le député Les Républicains de Haute-Marne. Tous ces indicateurs qui sont au rouge entraînent ce mécontentement, cette colère qui se manifeste par un vote extrémiste. Si vous ajoutez à cela la crise des migrants, évidemment le contexte du 13 novembre, vous créez un vote de colère, de protestation, qui se cristallise."Un vote de protestation qui s'est plus dirigé dimanche vers le Front national que vers les Républicains : "C'est à nous de nous mobiliser dans ces régions pour que nous soyons convaincants et que nous montrions que, finalement, face au Front national, nous sommes les seuls crédibles, les seuls qui pouvons incarner une politique raisonnable, responsable, d'alternance par rapport à aujourd'hui."D'autant que, selon Luc Châtel, conseiller politique des Républicains, placer des présidents de région Front national serait "ajouter de la crise à la crise" : "Les Français, aujourd'hui, sont exaspérés par la politique du Gouvernement, donc il faut bien un réceptacle à cela mais, en même temps, ne pas ajouter la crise à la crise. La France est en crise, on ne va pas ajouter encore une crise en élisant des présidents de région Front national dans 3 ou 4 régions."Regardez l'interview de Luc Châtel, député LR de Haute-Marne et conseiller politique des Républicains, invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.

L'info en continu
03H
01H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/