single.php

Le référendum pour l'union n'a pas fait l'unanimité au PS

Par Jérémy Jeantet

Plusieurs parlementaires et élus PS ont écrit à Jean-Christophe Cambadélis au lendemain du référendum pour l'union de la gauche organisé le week-end dernier, dénonçant "une diversion" et "des coups de pub".

Thumbnail

Avec l'organisation de son référendum pour l'unité de la gauche, Jean-Christophe Cambadélis s'est attiré les foudres de la droite comme des autres formations de gauche, ces dernières n'ayant pas vraiment apprécié cette tentative du premier secrétaire du PS de leur forcer la main en vue des régionales.Même dans son propre camp, Cambadélis n'a pas fait l'unanimité sur ce coup-là. Le Canard Enchaîné révèle ce mercredi qu'une vingtaine de parlementaires et d'élus PS ont écrit au premier secrétaire pour exprimer leur désaccord quant à son initiative, lançant que "la diversion ne répond pas à la division" et que "les coups du pub ne remplacent jamais les processus de fond".

Un parti "absent ou indifférent"

Parmi les signataires de cette lettre, l'hebdomadaire satirique cite Benoît Hamon, Christian Paul, Marie-Noëlle Lienemann ou encore Régis Juanico. Autant de frondeurs qui critiquent un parti "absent ou indifférent" suite aux incidents d'Air France et vantent les mérites de Jean-Marc Ayrault après l'appel de l'ancien Premier ministre pour une vraie réforme fiscale.Tout sourire lors de l'annonce des résultats et de la participation, Jean-Christophe Cambadélis a dû déchanter à la lecture de ce courrier. Non seulement le référendum pour l'unité de la gauche n'a pas convaincu les autres formations politiques, ce qui n'était pas forcément l'objectif recherché, mais il a fait un peu plus état des divisions au sein même du Parti socialiste.

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/