éditorial

L'édito de Christophe Bordet

Christophe Bordet ©Anthony Ghnassia
Politique

À Chambord, Emmanuel Macron se met les chasseurs dans la poche

Emmanuel Macron (@Dimitar Dilkoff - AFP)

Présent sur le domaine du château de Chambord le week-end dernier pour y fêter ses 40 ans, Emmanuel Macron en a profité pour s’adonner à une petite partie de chasse. Un loisir apprécié du chef de l’État, mais aussi une petite opération politique.

Emmanuel Macron adore la chasse, un peu comme Giscard à la grande époque, et on peut dire qu'il a sorti le grand jeu de la séduction auprès des chasseurs. "La chasse est un formidable atout pour la biodiversité, le développement de nos territoires ruraux et une activité populaire à sauvegarder". Voilà les termes dans lesquels Emmanuel Macron s'est adressé aux chasseurs, des propos bigrement engagés et rassurants, ajoutant qu’il défendrait de manière permanente la ruralité et la pratique de la chasse.

Des propos tenus en pleine forêt, à la tombée de la nuit, devant des traqueurs, des maîtres chiens et des agents du domaine de Chambord tout sourire après une heure de chasse et de battue… Il faut imaginer tout ça : les cors de chasse, les chiens, les traqueurs à cheval, tout le décorum ! Le Président a même assisté aux honneurs rendus par les chasseurs aux gibiers. Une tradition.

Pour Emmanuel Macron, il est clair que les chasses de la République dans des domaines comme Chambord représentent la tradition française, et c'est pour cela qu'il faut les défendre. C'est également une manière pour la France de faire de la diplomatie avec certains leaders étrangers. Et puis, pour bien montrer son intérêt pour les chasseurs, le Président a promis des rencontres en janvier et un programme pour réformer la chasse en France.

Bref, c'est un vrai sujet pour Emmanuel Macron qui tente de se mettre dans la poche des chasseurs généralement plutôt à droite. Reste à savoir comment un Nicolas Hulot par exemple, pas très pro-chasse, va réagir. Peut-être, encore, une couleuvre à avaler.

Les rubriques Sudradio