"C'est tout sauf Le Pen sur les plateaux TV, mais tout sauf Macron dans la rue" - Jordan Bardella

Jordan Bardella, président du RN et député européen, était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

Le Pen
Jordan Bardella, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 22 avril, dans "le petit déjeuner politique".

À deux jours du second tour de l'élection présidentielle qui oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen, Jordan Bardella a répondu aux questions de Patrick Roger.

Jordan Bardella : "J'entends sur les plateaux télé tout sauf Le Pen mais dans la rue, tout sauf Macron !"

Emmanuel Macron et son équipe ont attaqué Marine Le Pen dans la dernière ligne droite de la campagne sur l'incompétence et une image d'extrême droite. Pour Jordan Bardella, il s'agit de "quelques personnes, qui sont des privilégiés, qui n'ont aucun problème de pouvoir d'achat, de sécurité". Il demande aux Français de ne "pas écouter ces marchands de peur ! Ils tentent en réalité de vous démobiliser". "J'entends sur les plateaux télé 'tout sauf Le Pen' mais dans la rue, j'entends 'tout sauf Macron !'". D'après lui, "Emmanuel Macron sait que si le peuple vote, le peule gagne. Si les Français se déplacent pour le second tour, il sera battu". "Ce sont les abstentionnistes qui feront gagner Emmanuel Macron", assure-t-il.

"Si les Français ne vont pas sanctionner la politique d'Emmanuel Macron dans les urnes dimanche, elle viendra à eux encore plus violemment", prévient Jordan Bardella. Il rappelle que "73% des Français au premier tour ont voté contre la politique d'Emmanuel Macron. Ne donnez pas un chèque en blanc à Emmanuel Macron qui aura les mains libres pendant 5 ans pour faire de la casse sociale. Ce qui va se décider dimanche, c'est un choix pour les 50 prochaines années. On peut faire différemment, estime le président du RN. Il est temps de faire élire une femme présidente de la République française, et une femme qui aime et respecte les Français. Ce qui n'a pas été le cas depuis 5 ans".

 

"La retraite n'est pas juste de la comptabilité, c'est un choix de société"

Jordan Bardella revient sur le débat d'entre-deux-tours. Il dénonce l'attitude d'Emmanuel Macron. "Une attitude avachie dans son fauteuil, irrespectueuse, méprisante qui symbolise assez bien la manière dont il a exercé le pouvoir depuis 5 ans". D'après lui, "Emmanuel Macron a passé son débat à courir derrière Marine Le Pen. "Hormis faire travailler les Français jusqu'à 65 ans, il n'a aucun projet". Le président du RN juge la réforme des retraites envisagée par Emmanuel Macron "brutale, injuste, qui accompagne le saccage social. Des millions de Français ne peuvent pas travailler jusqu'à 65 ans parce qu'ils font des métiers difficiles. La retraite n'est pas juste de la comptabilité, c'est un choix de société".

Si Marine Le Pen est élue présidente, "sa première mesure sera la baisse de la TVA à 5,5% sur l'ensemble des énergies. Se déplacer et se chauffer est pour nous un bien de première nécessité". À ceux qui affirment que ce n'est pas possible, il affirme : "c'est de la désinformation ! Il faut voter une loi rectificative du budget à l'Assemblée Nationale". Il souligne que la Pologne a baissé la TVA sur les produits de première nécessité. "Nous allons supprimer la TVA sur un panier de 100 produits de première nécessité, ajoute-t-il. Marine Le Pen a été la candidate du pouvoir d'achat, de la sécurité. Il faut rendre aux Français leur argent, leur pays. On porte un projet de rupture avec le saccage social".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"