Tournée de Macron en Afrique : "Il ne faut pas attendre d'annonce particulière"

Photo d'illustration ©LUDOVIC MARIN - AFP

François Soudan, directeur de la rédaction de Jeune Afrique, était l'invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

Emmanuel Macron se rend au Burkina Faso, coup d'envoi de sa première tournée africaine en tant que président de la République française.

Au programme, notamment, une prise de parole particulièrement attendue à Ouagadougou, devant des étudiants burkinabés.

Invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio, François Soudan, directeur de la rédaction de Jeune Afrique, annonce toutefois qu'il ne faut pas trop attendre de ce déplacement : "Il va un peu marcher sur des œufs. Les visions rénovées des relations franco-africaines, on a l'habitude. Chaque nouveau chef d'État vient présenter la sienne. On va suivre avec attention le discours et l'échange qui va suivre avec les étudiants, qui ne l'épargneront pas forcément, (...) mais il ne faut pas attendre d'annonce particulière de ce voyage."

Écoutez l'interview de François Soudan, invité du Grand Journal de 18h, au micro de Véronique Jacquier

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Mardi 28 novembre 2017 à 15:36
L'Afrique restera toujours l'Afrique. Pourtant l'Afrique a beaucoup de ressources, mais seules une oligarchie s'est appropriée des richesses. Tout nos dirigeants ont pactisé avec les dirigeants africains en les choyant, pour tirer des finances pour leurs propres campagnes électorales. Ce n'est pas faute d'avoir aidé ce continent à coups de milliards. Argent purement dilapidé, par les puissants Africains.
A l'inverse le Japon n'a pas de ressource propre, de plus placé sur une zone très sismique, le tout, après avoir reçu 2 bombes atomiques et se retrouve tout de même 3 ème puissance mondiale.
Pourquoi le Japon a réussi et l'Afrique n'est pas très loin de notre Moyen Age. Posons nous les bonnes questions.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio