Migrants à la frontière polonaise : une provocation biélorusse ?

D’où viennent les milliers de clandestins massés à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, qui veulent rejoindre l'Union Européenne ?

pologne
Les forces de sécurité polonaises à la frontière avec la Biélorussie le 9 novembre 2021 (Leonid Shcheglov / BELTA / AFP) .

D’où viennent ces milliers de clandestins chaudement vêtus et bien équipés massés à la frontière entre Pologne et Biélorussie ?

Migrants à la frontière polonaise : "La Biélorussie est manipulée par la Russie"

"Ils viennent majoritairement du Moyen-Orient, explique Assita Kanko, députée européenne belge, vice-présidente du groupe des Conservateurs et réformistes européens (CRE). Ils sont poussés par la Biélorussie à franchir les frontières de l’Union Européenne par la Pologne. En fait, la Biélorussie est en conflit avec l’Union suite aux sanctions imposées après le kidnapping de passagers européens d’un vol l’été dernier."

"La Biélorussie est manipulée par la Russie pour nous faire du chantage, estime cette députée européenne belge. Ces réfugiés viennent du Moyen-Orient pour s’imposer face à l’Union Européenne, et l’on se laisse marcher sur les pieds." Peut-on parler d’une instrumentalisation des migrants ? "Tout à fait, confirme Assita Kanko, car Loukachenko, le dictateur biélorusse, et Poutine avancent main dans la main. C’est très cynique. Ils utilisent des gens désespérés, ou non, pour faire du chantage à l’Union Européenne et ne pas respecter nos frontières."

Migrants à la frontière polonaise : "Poutine, Loukachenko ou Erdogan ne sont pas impressionnés"

"Aujourd’hui, on sent que l’Union Européenne reste très passive face à la Russie, souligne la vice-présidente du groupe des Conservateurs et réformistes européens (CRE). C’est une question de géopolitique. Différents pays sont impliqués : les avions qui transportent ces migrants sont de la compagnie aérienne biélorusse et d’Air Turquie." D’où viennent précisément ces clandestins ? "Surtout d’Irak. Il y a eu un témoignage d’un homme de 65 ans, qui voulait partir mais a été forcé à traverser la frontière."

Pour l’instant, la Pologne ne souhaite pas faire appel à Frontex, l’agence européenne des gardes-frontières, dont le siège est pourtant installé à Varsovie. Quelle est la réaction de l’Union Européenne ? "Justement, cela fait longtemps qu’elle ne réagit pas. C’est pour cela que Poutine, Loukachenko ou Erdogan ne sont pas impressionnés. Erdogan met dans sa poche l’argent de l’Union et nous crache dessus. Hier, une décision du Conseil a proposé de bloquer les visas pour les proches de Loukachenko. Ce n’est pas suffisant. Il s’agit juste d’un intermédiaire."

Assita Kanko, députée européenne belge, vice-présidente du groupe des Conservateurs et réformistes européens (CRE), était interviewée dans "Sud Radio vous explique" sur Sud Radio le 10 novembre. "Sud Radio vous explique" est diffusé tous les jours à 7h45 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Retrouvez l'émission Sud Radio vous explique tous les jours dans la matinale animée par Patrick Roger et Cécile de Ménibus

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !