Le président de la République a annoncé une réunion avec les principaux chefs de gouvernement européen avant le G7 de vendredi pour faire front commun face aux positions de Donald Trump, la dernière en date étant la taxation d'acier et d'aluminium des pays européens à l'entrée des États-Unis.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi la tenue d'une réunion avec les chefs de gouvernements allemand, italien et britannique, et les responsables de l'Union européenne juste avant le G7 prévu vendredi afin de souder l'alliance face à Donald Trump.

"Je lance une réunion de tous les (dirigeants) européens", la Chancelière Angela Merkel, la Première ministre Theresa May et le nouveau chef du gouvernement italien Giuseppe Conte vendredi à 10h30 à La Malbaie (Québec) où se déroule le G7 jusqu'à samedi soir. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du Conseil européen Donald Tusk assisteront également à cette rencontre, a indiqué Emmanuel Macron.

La position du président américain Donald Trump sur le dossier du nucléaire iranien, sur le climat ou sa décision d'imposer des taxes à l'entrée aux Etats-Unis d'acier et d'aluminium des pays européens "permet de reforger l'Europe", a assuré Emmanuel Macron à un groupe de journalistes français.

Arrivé à Montréal depuis Ottawa où il a rencontré le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le président français doit gagner La Malbaie en fin de journée pour le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays du G7.

Annoncé comme étant source de désaccords entre la majorité des pays avec les Etats-Unis, ce sommet "au moins va renforcer l'accord entre les six", a jugé Emmanuel Macron en référence aux quatre Européens, au Canada et au Japon.

Selon lui, la réunion vendredi et samedi de La Malbaie va "permettre de construire une alliance plus large pour éviter que le monde ne soit déstabilisé".

Les rubriques Sudradio