single.php

Italie : un passeur bénévole poursuivi pour avoir aidé des migrants

Par Jérémy Jeantet

Un ressortissant français va être jugé en Italie pour avoir aidé une famille de migrants à traverser la frontière française, à l'été 2016. Il encourt jusqu'à 15 ans de prison.

Thumbnail

Felix Croft, un passeur bénévole français, sera jugé le 16 février en Italie pour "aide à l'immigration clandestine". Arrêté à bord de son véhicule le 22 juillet 2016 alors qu'il tentait d'aider une famille de migrants soudanais à traverser la frontière franco-italienne au péage de Vintimille, l'homme âgé de 28 ans encourt une peine de 15 ans de prison pour les faits qui lui sont reprochés. Originaires de la région du Darfour - théâtre d'un conflit meurtrier depuis plus d'une décennie - ces 5 membres d'une même famille, dont une femme enceinte, étaient bloqués dans la ville frontalière où transitent un grand nombre de migrants, pour la plupart en provenance du Soudan et de la corne de l'Afrique (Ethiopie, Érythrée). Avant d'être pris en charge par l'accusé - qui s'était rendu sur place avec d'autres bénévoles afin de distribuer de la nourriture - ces réfugiés résidaient dans une église.De telles poursuites représentent une première selon Me Laura Martinelli, l'avocate de Felix Croft. Citée par nos confrères de l'AFP, cette dernière a expliqué que "la nouveauté dans cette affaire" résidait dans le fait "qu'une personne agissant dans un but purement humanitaire" se retrouvait "sous le coup d'un texte prévu" initialement "pour les passeurs qui se font payer". Déjà renvoyé deux fois, le procès devrait donc connaître une nouvelle tournure avec les prochaines réquisitions du ministère public italien. L'affaire - qui n'est pas sans rappeler celle qui a conduit un Niçois de 37 ans devant les tribunaux français en août 2016 - démontre à quel point la question de l'immigration préoccupe un certain nombre de nos concitoyens. Me Martinelli abonde en ce sens lorsqu'elle souligne que "de plus en plus de personnes solidaires" "ne comprennent pas ce système d'immigration européen qui ne tient pas compte de la réalité". La situation sur place reste délicate et les autorités régionales, qui se disent débordées, ont été contraintes de faire appel l'an dernier à la Croix Rouge, afin d'ouvrir un camps à la sortie de Vintimille. Pour rappel, près de 180.000 migrants ont rallié l'Europe par les côtes italiennes au cours de l'année 2016.

L'info en continu
09H
07H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/