Incident diplomatique entre Pékin et Washington en mer de Chine méridionale

Ce jeudi, un navire militaire américain est passé tout près d'un îlot revendiqué par la Chine en mer de Chine méridionale. Un incident qui a provoqué la fureur de Pékin.

Les îles Spratleys, au centre de nombreuses revendications

Alors que l’administration Trump tente doucement de se rapprocher de la Chine pour avancer dans le dossier nord-coréen, cet incident survenu ne risque pas d’arranger les choses. Ce jeudi matin, le navire militaire américain USS Dewey est ainsi passé "à moins de 12 milles nautiques" de Mischief Reef, un îlot revendiqué par la Chine dans l'archipel des Spratleys, selon un responsable américain. Alors que la Chine revendique l'essentiel de la mer de Chine méridionale, y compris des zones très proches des côtes de nombreux pays d'Asie du Sud-Est, les États-Unis ont justifié cette intervention par une opération de "liberté de navigation".

Une opération de "liberté de navigation" pour les États-Unis

Les autorités américaines, qui contestent les annexions d'îlots et les constructions de bases militaires pratiquées par la Chine mais également par d'autres pays de la région, prônent un règlement diplomatique des différends et soulignent que leurs opérations de liberté de navigation ne visent pas "une seule zone de navigation" dans le monde, ni "un seul pays". Selon le Pentagone, les États-Unis ont ainsi conduit en 2016 des opérations de liberté de navigation face "à 22 États côtiers, dont de nombreux alliés et partenaires".

La Chine fait part de son "fort mécontentement"

Réagissant à cette opération lors d'un point de presse, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, a fait part "du fort mécontentement et de la forte opposition" de la Chine, tout en confirmant que l’USS Dewey était entré "sans permission" dans les eaux territoriales chinoises.

(Avec AFP)


Revenir
au direct

À Suivre
/