single.php

Jarry : "'Rendez-vous en terre inconnue' déconstruit tout ce qu’on peut imaginer et projeter"

Par Jean Baptiste Giraud

Jarry, humoriste, acteur, metteur en scène et animateur, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 mai 2023 dans "Le 10h - midi".

Jarry
Jarry, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Le 2 mai 2023 à 21h10, France 2 diffusera un nouvel épisode de Rendez-vous en terre inconnue : Jarry séjourne au Groenland, chez les Inuits.

 

Jarry : "Ça a été l’aventure psychologique la plus difficile de ma vie"

La participation de Jarry à "Rendez-vous en terre inconnue", était-ce sa volonté ou celle de France Télévisions ? "J’ai eu la grande chance et le grand honneur de participer à cette émission, qui m’a toujours fait rêver. C’était une volonté mutuelle. On a mis deux ans à trouver une date pour pouvoir faire ce ‘Rendez-vous en terre inconnue’. Et jusqu’à la fin je me disais qu’il y a un risque que ça ne se fasse pas. Au début il y avait le Covid, puis il y a eu ma tournée… Donc j’avais peur jusqu’à la fin que ça ne se fasse pas." La nuit avant le départ, Jarry n’a pas pu fermer l’œil. "Je pensais que j’allais mieux vivre les choses. Mais en réalité, le fait de ne donner aucune information a été très angoissant."

 


Pour Jarry, séjourner au-delà du cercle polaire a été très inconfortable. "Le Groenland est un endroit où je ne pensais jamais aller. Six heures de traîneau le premier jour, des conditions météo très compliquées, il faut le dire. Et puis pas de nuit : on a le soleil 24 heures sur 24. Psychologiquement c’est très compliqué. Et puis, pas de sanitaires. Ça a été l’aventure psychologique la plus difficile de ma vie. J’ai très peu dormi. En plus, il n’y a aucun repère visuel : il n’y a que la glace, tout est blanc, il n’y a pas d’arbres."

"Ils vivent dans un endroit qui est en train de disparaître"

À un moment de son séjour, Jarry a révélé son homosexualité à ses hôtes. "Depuis le début de l’aventure je n’avais pas envie de tricher. Je ne voulais pas être Jarry, l’artiste qu’on connaît, je voulais être Anthony, que je suis dans la vie. Lorsque je l’ai dit, au montage on ne s’en rend pas compte, mais il y a un silence de deux minutes. À ce moment-là je me suis dit : 'est-ce que c’est la fin du tournage ? est-ce moi qu’ils mangent ce soir ? qu’est-ce qui va se passer ?'. Et quand ils se lèvent et me prennent dans leurs bras, je me suis dit : c’est pas possible. Parce que même ça, je ne l’ai pas vécu en France. J’ai plutôt perdu beaucoup de gens. Alors, me faire un câlin dans une culture où on ne se touche pas du tout et où on ne verbalise pas ses émotions… C’est pour ça que je trouve cette émission magique, parce qu’elle déconstruit tout ce qu’on peut imaginer et projeter."

 


Que garde Jarry de ce séjour avec les Inuits ? "Peter, l’un des quatre chasseurs, avec qui j’ai eu une relation fusionnelle, me manque terriblement. On n’est pas restés en contact : ils ne parlent pas anglais, il y avait des traducteurs, je ne peux pas rentrer en contact avec lui. Je garde qu’ils vivent dans un endroit qui est en train de disparaître, j’ai été témoin de ces glaciers qui reculent, et ça m’a vraiment fait peur. Les espaces dans lesquels ils chassent sont en train de se réduire de manière drastique. Et puis j’ai vu un peuple qui n’a qu’une seule volonté : de protéger son histoire et sa culture", a répondu Jarry.

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/